Rhône : Policier tué par un fourgon. Farès D. condamné à 30 ans de prison

Policier Bron
Photo de Franck Labois, @PoliceNat69 sur Twitter

Farès D. a été reconnu coupable d’avoir volontairement fauché le policier Franck Labois en 2020 en prenant la fuite au volant d’un fourgon. Il a été condamné ce mercredi 9 novembre à 30 ans de réclusion par la cour d’assises de Lyon.

Dans leur verdict rendu après cinq heures de délibéré, les jurés ont retenu l’“extraordinaire gravité de ce geste” résultant, selon eux, de la volonté de l’accusé “d’échapper coûte que coûte à une interpellation”, avec pour conséquence la mort du policier du Groupe d’appui opérationnel (GAO) dans la nuit du 10 au 11 janvier 2020. Une “intention homicide incontestable”, a expliqué le président de la cour, Antoine Molinar-Min.

Dans ses réquisitions, l’avocat général, Olivier Nagabbo, avait réclamé la réclusion à perpétuité pour l’accusé de 24 ans, estimant, comme les parties civiles, qu’il n’y avait “aucun doute”sur son intention de tuer. “C’est un verdict de soulagement”, a réagi Jean-François Barre, avocat de la famille Labois. Cette dernière et les nombreux policiers réunis au moment de l’énoncé ont accueilli le verdict avec beaucoup d’émotion pendant de longs instants.

“Le plus important pour nous, c’est la reconnaissance de l’intention de tuer. Parce que finalement, ça nous libère tous de ce sentiment de culpabilité. C’est ce qu’on attendait tous de ce procès, de vraiment remettre la culpabilité du bon côté. C’est sa faute”, a déclaré Marianne Charret-Lassagne, cheffe de la sûreté départementale au moment des faits.

L’avocat général comme les parties civiles avaient plaidé que cette intention se traduisait à la fois dans la percussion, mais aussi dans “toute l’accélération du fourgon”. Le corps du policier avait été traîné sur une dizaine de mètres. L’accusé, qui était jugé depuis lundi, a lui nié toute volonté de tuer.

Vous appréciez nos articles ? Envoyez-nous de la Force en vous abonnant ! Profitez également d’avantages exclusifs ! Sans vous, nous disparaîtrons ! MERCI pour votre aide ! 

S'ABONNER

Pour nous Soutenir !
2 /mois
  • Soutenir le Site
  • Naviguez sans Publicité
  • 10% de Réduction sur la Boutique
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

20 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Joe ball-trap
Joe ball-trap
Hors Ligne
12/11/2022 18:06

Qu il crève se fdp 30 ans ? Perpétuité il aurait dû manger!!!ou qd tu sors c est toi qui va racler le sol sale merde 🖕

odile
odile
Hors Ligne
12/11/2022 02:18

C’est difficile de voir le sourire de Franck si rempli de bonté… Mais il n’est plus parmi ceux qui l’aimaient et l’estimaient. Une peine de 30 ans c’est exceptionnel et ça ne devrait plus jamais être moins pour le meurtre d’un valeureux policier ou gendarme.
Que cela fasse jurisprudence ! Reposez en paix dorénavant.

Patricia Latil
Patricia Latil
Hors Ligne
11/11/2022 20:48

Reposez en paix Monsieur
nous sommes très choqués et tristes

ce meurtrier aurait dû avoir perpétuité
ce que l’avocat général avait demandé

Courage a votre famille et collègues
Soutien respect

ESTEB
ESTEB
Hors Ligne
10/11/2022 18:06

encore une racaille qui a obtenu ce qu elle méritait……………………….le probleme est que si ,l une d entre elles est au placard quelques années ,il y en a plein d autres qui s appretent a comettre les memes mefaits …..

Dernière modification le 2 mois il y a par John Esteb
alain
alain
Hors Ligne
10/11/2022 12:33

S’il se tient à carreau dans nos prisons, en 2037 il sera sorti …

Mary
Mary
Hors Ligne
10/11/2022 12:20

Reposez en paix maintenant, Franck, que cette sanction serve d’exemple à tous ceux qui s’en prennent à nos Forces de l’Ordre.
Pensée à la famille et aux collègues qui se sentent libérés du “sentiment de culpabilité”.

Marie DEVOUX
Marie DEVOUX
Hors Ligne
Répondre à  Mary
10/11/2022 18:46

“que cela serve d’exemple ? vous êtes naïve : mon compagnon a été abattu en service, en ….1984 … il était le douzième de l’année et trois autres ont suivi, avec bien sûr, lors des obsèques nationales, l’assurance par JOXE (à l’époque) que ne seraient plus admises les violences contre la Police …. et voilà où nous en sommes 37 ans après … (à noter que l’assassin de mon compagnon, condamné trois fois par trois Cours d’Assises différentes à la perpétuité … a été libéré au bout de … 27 ans, et a eu le culot (il n’y a pas d’autre mot) de se plaindre lors d’un J.T. de PUJADAS de ce “qu’on lui avait gâché 27 ans de sa vie ” … je vous laisse apprécier

Joe ball-trap
Joe ball-trap
Hors Ligne
Répondre à  Marie DEVOUX
12/11/2022 18:08

A vous de jouer..

Marie DEVOUX
Marie DEVOUX
Hors Ligne
Répondre à  Joe ball-trap
12/11/2022 21:14

pardon ? de vous jouer sur quel plan et comment ??

Patricia Latil
Patricia Latil
Hors Ligne
Répondre à  Marie DEVOUX
11/11/2022 20:43

Je vous souhaite beaucoup de courage Madame
Et mes respects pour votre compagnon décédé tragiquement

Le meurtrier aurait dû avoir perpétuité
idem pour tous les meurtriers des forces de l’ordre

Marie DEVOUX
Marie DEVOUX
Hors Ligne
Répondre à  Patricia Latil
11/11/2022 21:57

merci bcp à vous – le meurtrier (assassin serait vrai) a eu la perpétuité -( comme je l’ai écrit, à trois reprises …) mais la “justice” l’a tout de même libéré – la solution serait de faire comme aux E.U. : la perpétuité vraie … mais, çà il ne faut pas rêver

odile
odile
Hors Ligne
Répondre à  Marie DEVOUX
12/11/2022 02:08

Chère Marie, Moi aussi je vous adresse toute ma sympathie. L’injustice est, je crois, ce qu’il y a de plus difficile à vivre. Une vie brisée c’est la perpétuité pour les familles de victimes. Il y a 37 ans on ne faisait pas appel à un psy, comme aujourd’hui. Vous avez affronté seule votre chagrin et pris en charge celui des autres membres de la famille, en plus des procédures judiciaires. Vous êtes une mère exemplaire mal récompensée aujourd’hui. Vous pourriez tenter de parler à coeur ouvert à vos enfants, leur exprimer la solitude que vous éprouvez, ils ne se doutent pas qu’ils vous manquent énormément. Ils auront alors plus d’égards pour vous. Maman se débrouille mais elle est vulnérable et n’a pas à avoir honte d’en parler. Vous ne voudriez pas leur causer de soucis, mais qui mieux qu’eux peut partager ses états d’âme avec vous ? Je vous souhaite de trouver les mots pour le dire et vous rapprocher de vos enfants. Ne perdez pas espoir. Avec toute mon amitié,

Marie DEVOUX
Marie DEVOUX
Hors Ligne
Répondre à  odile
12/11/2022 14:12

merci pour votre généreux message – mes enfants ont décidé de rompre – mon fils aîné a choisi sa fille contre sa mère – tant pis pour moi – quant au plus jeune, je ne sais pas trop pourquoi il a décidé de rompre, il y a déjà longtemps – peut-être une séquelle du drame de son père ? mais je n’ai même plus envie de chercher – après tout, qu’ils fassent leur vie ; je ne leur souhaite qu’une chose : qu’ils ne connaissent pas de drames pire que celui qu’ils ont déjà vécu – et puis je me “console” en me disant que lorsque je ne serai plus là, c’est alors qu’ils “réaliseront” mais trop tard – Dieu fasse qu’ils ne soient pas trop atteints par le remords, car ce sera trop tard

Mary
Mary
Hors Ligne
Répondre à  Marie DEVOUX
10/11/2022 19:58

En lisant la tragédie de votre vie, j’imagine votre souffrance de voir où nous en sommes encore, tant d’années après. Les mots cruels que vous avez entendus de cet assassin ne doivent pas vous quitter.
C’est d’une telle injustice.
Je vous souhaite sincèrement beaucoup de courage.

Marie DEVOUX
Marie DEVOUX
Hors Ligne
Répondre à  Mary
11/11/2022 11:31

merci pour votre gentillesse et votre compréhension – mais, d’une telle tragédie, on ne se remet jamais – et mes enfants en sont restés marqués, surtout le plus jeune, qui n’avait que 3 ans à la mort de son père … et l’assassin a tellement fait durer les procédures, que c’est le fils de mon fils, qui venait de naître lorsque le dernier pourvoi en cassation de l’assassin a été rejeté ; il nous a donc infligé …. 27 ans de procédures ; j’ai beau avoir passé toute ma vie dans le milieu judiciaire, cela a été très dur à gérer ….

Mary
Mary
Hors Ligne
Répondre à  Marie DEVOUX
11/11/2022 12:29

Votre histoire est triste et émouvante. Non, on ne se remet jamais de telles tragédies et en dépit de toute l’aide extérieure pourtant bien nécessaire, la souffrance reste très personnelle.
J’avais lu ceci un jour : ” Souris et le monde entier sourit avec toi, pleure et tu pleures seul”.
Vous avez eu beaucoup de courage, Madame, ainsi que vos enfants, votre compagnon continue de vivre à travers eux.
Je vous adresse vraiment toute ma sympathie.

Marie DEVOUX
Marie DEVOUX
Hors Ligne
Répondre à  Mary
11/11/2022 21:55

merci bcp à vous – vous voyez, à l’époque les autorités ne se préoccupaient pas de la façon dont les “victimes” pouvaient réagir pour “‘s’en sortir” et à part mes patrons de l’époque, je n’ai eu aucun soutien : cela a été “débrouille-toi” – et je n’ai pu m’appuyer sur mes beaux-parents, totalement effondrés, qui ont vécu jusqu’à leur mort avec les photos de leur fils, et les articles des journaux … j’avais peur que cela ne devienne morbide et détruise encore davantage mes enfants …personne ne s’est jamais douté de ce que j’ai vécu – ce fut très dur, et même encore maintenant – heureusement, un site pour les familles des F.O. me soutient bcp – surtout que désormais ma santé est très handicapée (vue très mauvaise, donc interdiction de conduire, et un asthme qui m’oblige à vivre avec des appareils respiratoires – et des enfants à 900 km … qui ont leur vie, et pour lesquels maman “peut se débrouiller” …. dure la fin de vie

Mary
Mary
Hors Ligne
Répondre à  Marie DEVOUX
12/11/2022 04:55

Grâce au site des Forces de l’Ordre, nous avons pu échanger avec vous, Madame, et j’en suis heureuse et fière. Je suis membre de l’association Orphéopolis, j’ai discuté avec un responsable et cet échange m’a vraiment convaincue de ce qu’ils apportent aux familles touchées par ces drames.
Sachez donc qu’aujourd’hui, il y a des personnes qui vont penser à vous, je vous souhaite une bonne journée, Madame, et vous adresse mon affection.

Marie DEVOUX
Marie DEVOUX
Hors Ligne
Répondre à  Mary
12/11/2022 14:08

avec un très grand merci pour votre nouveau message
coïncidence – je suis aussi membre d”ORPHEOPOLIS, même si mes enfants n’en n’ont jamais “bénéficié” car je ne les ai jamais sollicités – en revanche, j’ai eu “la chance” suite au procès du MEDIATOR, de bénéficier d’une somme qui m’a permis de leur adresser un viatique, peut-être pas très important, mais qui,en s’ajoutant à d’autres, peut arranger les choses …

odile
odile
Hors Ligne
Répondre à  Mary
12/11/2022 09:24

Chère Mary, Je suis heureuse de savoir que vous faites partie de la grande famille de coeur d’Orpheopolis, alors Marie y trouvera le réconfort dont elle a tant besoin. Avec toute mon amitié,

S'ABONNER

Pour nous Soutenir !
2 /mois
  • Soutenir le Site
  • Naviguez sans Publicité
  • 10% de Réduction sur la Boutique

Inscrivez-vous et recevez nos emails

Testez GRATUITEMENT notre Abonnement de SOUTIEN !

Profitez d'avantages exclusifs sur le site