En pleine réforme de la Police Judiciaire, Gérald Darmanin annonce la création d’un nouvel office

Gérald Darmanin
©️GPFS Média

Un nouvel office dédié aux violences sur mineurs sera composé de “30 enquêteurs”, a détaillé le ministre de l’Intérieur. « Ce qui viendra à démontrer qu’on ne supprime pas la police judiciaire », a-t-il réagi, alors que son projet de réforme de l’institution est vivement critiqué.

Quelques jours après l’horrible meurtre de Lola, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a fait part ce mardi de la création d’un nouvel office central de lutte contre les violences faites aux mineurs. Celui-ci sera dirigé par la police judiciaire (PJ), actuellement au cœur d’un projet de réforme vivement contesté.

Cette nouvelle structure « montre que l’on peut créer des offices de police judiciaire », a insisté le ministre qui s’exprimait en commission des Lois de l’Assemblée nationale lors de l’examen pour avis des crédits de son ministère pour 2023. « Ce qui viendra à démontrer qu’on ne supprime pas la police judiciaire. Peut-être qu’un jour j’arriverai à faire entendre cet argument », a-t-il poursuivi. « C’est un signe fort de confiance du ministre envers la PJ », a précisé son entourage.

L’office de lutte contre les violences faites aux mineurs, créée « en complément de l’OCRVP », l’office central de lutte contre les violences aux personnes, sera composé de « 30 enquêteurs », a détaillé le ministre mardi. « La délinquance et les crimes qui touchent les mineurs sont en augmentation, notamment du fait d’Internet », a-t-il encore déclaré pour étayer sa décision.

Cette annonce intervient en pleine réforme de la PJ (Police Judiciaire) qui fait l’objet d’une vive opposition d’enquêteurs de la PJ, d’avocats et de magistrats.

Cette réforme prévoit de placer tous les services de police du département – renseignement, sécurité publique, police aux frontières et PJ – sous l’autorité d’un seul Directeur départemental de la police nationale, dépendant du préfet.

Les fonctionnaires pointent un risque de « nivellement vers le bas » des compétences de la PJ et un renforcement du poids du préfet, sous tutelle de l’exécutif, dans les enquêtes.

Commentez nos articles ! Vous voulez nous soutenir ? Nous avons besoin d’aide ! MERCI !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ofdaysinbroceliande
ofdaysinbroceliande
20/10/2022 14:42

Voici une décision purement médiatique et ne réglant en rien les problèmes.

Il n’y a pas assez de policiers en France, ceux-ci sont sous-payés et ne bénéficient pas du soutien du gouvernement qui n’hésite jamais à se servir d’eux à des fins de réélection ou de bouc-émissaire lors de manifestations contre ou de mécontentement généralisé envers les décisions de type 49-3 du gouvernement si “ouvert au dialogue et à la démocratie”.
Les forces de l’ordre ne peuvent faire leur travail au mieux non pas par absence d’un remaniement potentiellement nécessaire de leurs services mais parce que la justice ne les suit ni ne les soutient depuis plusieurs décennies.

Rien que dans cette ville de province, le maire et le préfet avaient décrit les rodéos, les viols et les attaques de personnes âgées en plein centre ville et les vols en pleine nuit chez des particuliers, tout comme les casses de vitrine des petits commerçants comme des “incivilités” suite à l’arrivée de 80 déportés de la jungle de Calais. Relâchant ainsi à chaque fois ces criminels que la gendarmerie avait attrapés.
Cela ,’a pas changé, même lorsque deux “jeunes”, après l’avoir violée, ont enfermé une dame âgée et à la mémoire plus que défaillante dans son armoire pour la dérober de quelques euros, et l’y ont laissé mourir. La seule chose ayant vaguement calmé l’un de ces groupes fut l’effraction qu’ils ont commise un soir. Entrant par la porte de derrière dans une grande maison ancienne, ils ont eu la peur de leur vie en voyant dans toute les pièces au-moins un grand Christ sur sa croix les fixant à la lueur de leur lampe de poche. Et pas d’argent ni d’argenterie à dérober. Ils ont déclaré à la police et à la justice en faire des cauchemars depuis. Et oui, c’est ce qui arrive lorsque l’on tente de cambrioler un presbytère.
Au-moins, cette infraction aura servi à en refroidir deux et à faire sourire la population (sauf quant aux risques encourus par les deux prêtres très âgés) mais s’il faut compter sur un Christ gigantesque derrière ses portes d’entrée pour calmer les criminels, il va falloir revoir la séparation de l’église et de l’état, et je ne suis pas certaine que cela soit la meilleure solution.

Dans une ville où, il y a encore 20 ans, les gens laissaient leur porte ouverte pour qu’un inconnu puisse s’abriter en cas de pluie et sortaient en pleine nuit aider un animal ou une personne blessée (ou ivre), aujourd’hui, une heure avant la tombée de la nuit, on rase les murs le cœur battant. Surtout que mon cas confirme l’absence quasi totale de justice pour protéger la population, et pas seulement la population locale, des conséquence de la non mise en prison de ces criminels.
Tentative de viol en plein jour dans le centre-ville. Avec coups assez important pour entrainer une série d’AVC, le dernier ayant manqué de peu de m’être fatal même si aujourd’hui cela va mieux de ce côté-là, il m’en reste des séquelles.
La justice a décidé de ne pas aller jusqu’au procès afin que cela ne nuise pas aux chances d’emploi de ce violeur (il avait déjà violé plusieurs ados mais son soutien les a poussé à retirer leur plaintes). Le juge de cassation osant même devant moi insister sur le fait qu’en tant qu’humanitaire, je ne pouvais que comprendre que la prison n’est pas un centre de villégiature et que pardonner serait mieux !
Ouiiiiiiii… si ce n’est que je n’offrais pas le thé aux personnes entrées illégalement sur le territoire, je travaillais comme la voix des victimes de génocide, de la violence envers les femmes et les enfants et dans le contre-terrorisme. Rien dans mon travail ne me disait qu’il serait bien de condamner les victimes et de pardonner à leurs bourreaux!!!
Enfin bon… après tout, les conséquences de cette absence de justice ne furent pas bien graves… voyons voir…. le témoin de moralisé de mon agresseur pour ce cas comme pour tous les autres était un individu dont le nom ressortait si fréquemment pour les criminels et zéro fois pour les victimes que l’on pourrait penser que la justice aurait accédé à la demande de deux services des forces de l’ordre de mener une enquête. Surtout que cet individu se présentait comme une sorte de guide spirituel et faisait venir des banlieues parisiennes des individus tous fichés pour crimes. Vérifier au-moins qu’il n’était rien d’autre qu’un simpleton pensant que seul la présence de gangs était responsable de l’entrée de ces personnes dans la criminalité. Mais non….. Remarquez, il n’était pas très important….il ne se révéla après tout seulement être le porte-parole d’ISIS plus tard responsable du Bataclan et de l’assemblage d’un joli ‘petit’ arsenal ayant servi à de nombreux attentats en Europe et devant être livré en Europe et au Moyen-Orient avant l’explosion de l’école maternelle, laquelle ne fut pas car fort heureusement la justice locale n’a plus eu son mot à dire après le Bataclan et main fut mise sur l’arsenal.

zebut le bel
zebut le bel
20/10/2022 19:22
Répondre à  ofdaysinbroceliande

On comprend pas ce que vous dites? Vous parlez de quelle affaire ???-

Isradama
Isradama
20/10/2022 10:29

Hier soir on ne pouvait pas publier de commentaires, il y avait pourtant beaucoup à dire. Concernant la réforme de la police judiciaire, il est difficile pour le néophyte de se faire une opinion. À lire l’article je me dis que les responsabilités sont actuellement trop diluées mais qu’avec la réforme elles deviendront rop concentrées et sous l’autorité d’un seul homme aux ordres du gouvernement. Me trompais-je ?

ofdaysinbroceliande
ofdaysinbroceliande
20/10/2022 14:45
Répondre à  Isradama

J’ai eu le même problème hier soir, et j’ai contacté le site qui ainsi a pu faire le nécessaire pour trouver et résoudre le problème rapidement. Si cela se reproduit, faîtes comme moi, attendez quelques heures au-cas où ils effectueraient une maintenance du site et si cela ne va toujours pas, contactez-les avec le maximum d’infos à votre disposition.

Inscrivez-vous et recevez nos emails