Photo de montagne

Grande-Synthe : Une ancienne élève s’introduit, armée, dans le lycée. Regardez

Capture vidéo
Capture vidéo

Ce lundi 18 septembre dans l’après-midi, une jeune fille d’une quinzaine d’années s’est introduite dans le lycée Noordover de Grande-Synthe, un couteau à la main. Elle a aussi été maîtrisée et n’a fait aucun blessé.

La scène a été filmée. Une cellule psychologique a été mise en place lundi 18 septembre au lycée du Noordover à Grande-Synthe près de Dunkerque. Dans l’après-midi, une ancienne élève s’est introduite dans l’enceinte de l’établissement, un couteau à  la main. Elle a aussitôt été maîtrisée et n’a fait aucun blessé. 

Comme l’explique le journal France Bleu, depuis une dizaine de jours, le lycée était la cible de menaces anonymes publiées sur les réseaux sociaux. Le rectorat en avait aussitôt informé le parquet de Dunkerque. 

Le jour de l’incident, les menaces se répètent mais cette fois, par téléphone. Au bout du fil, une jeune fille explique qu’elle compte venir dans l’établissement avec un couteau. 

Des menaces prises très au sérieux par Jean-Yves Bessol, inspecteur académique du  Nord “Nous avons aussitôt déployé un système de sécurité autour de l’établissement. Nous étions tous aux aguets“. Une dizaine d’agents de police et de sécurité se postent alors aux alentours.

Vers 14h30, la jeune fille fait irruption et parvient à franchir les grilles du lycée, un couteau à la main, comme elle l’avait indiqué. L’un des agents de sécurité parvient facilement à la désarmer et à la maîtriser en le ceinturant. 

Une vingtaine d’élèves ont assisté à la scène.  Ils ont rapidement été pris en charge selon Jean-Yves Bessol “Avec le proviseur, nous avons réuni ces élèves pour discuter de cet incident avec eux, et pour leur rappeler d’être collectivement attentifs“. L’inspecteur académique souligne le professionnalisme de l’équipe enseignante, qui a su rester calme malgré la gravité de la situation. 

A la demande de l’inspecteur académique, des infirmières et des psychologues scolaires sont intervenues pour mettre en place une cellule psychologique.

Même si les motivations de la jeune fille d’une quinzaine d’années sont encore inconnues,  elles peuvent être liées à son passé dans l’établissement “_La jeune fille était inscrite en classe de seconde dans ce lycée l’année dernière_. En janvier, elle a été exclue par un conseil de discipline“, détaille Jean-Yves Bessol. 

L’enquête a été confiée au parquet de Dunkerque. Regardez la vidéo :

⬇️ COMMENTER ⬇️

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

⬇️ SOUTENIR ⬇️

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails