Photo de montagne

Mort du militaire Emmanuel Cueff : Grosse opération du RAID et de la BRI pour interpeller 4 individus

Emmanuel Cueff
Emmanuel Cueff

Un vaste coup de filet mobilisant les policiers du Raid et de la BRI, a eu lieu ce mardi 25 janvier dans plusieurs camps des gens du voyage du Tarn-et-Garonne et de Haute-Garonne suite à la mort du militaire. 

L’interpellation de quatre suspects à eu lieu. Ils seraient mêlés à la mort de l’ancien capot-chef Emmanuel Cueff, grièvement blessé lors d’une rixe sur le parking d’un restaurant à Montauban.

Rappel des faits : Dans la nuit de ce vendredi 29 octobre à ce samedi 30 octobre, sur le parking du bar-lounge « Le Nautic », à Montauban. Il est un peu plus de minuit lorsqu’une bagarre éclate à l’extérieur de l’établissement. Quand les secours arrivent sur place, ils trouvent une personne inconsciente, au sol, en position latérale de sécurité, avec des témoins qui lui prodiguent les premiers soins.

Le militaire retrouvé en état de mort cérébrale

La victime est emmenée au centre hospitalier de Toulouse-Purpan, en état de mort cérébrale, sa tête ayant heurté le trottoir, en tombant au sol.  Elle y décédera, dimanche en fin d’après-midi, sans avoir repris connaissance.

Le couple avait passé quelques minutes dans le bar avant de ressortir. C’est là que la situation a dégénéré. En l‘absence de caméras extérieures, les enquêteurs qui recherchent toujours activement le ou les auteurs des coups mortels ont pu entendre le précieux témoignage de l’épouse pour avancer dans leurs investigations. Selon cette dernière, le différend a commencé à l’intérieur de l’établissement avec un groupe de jeunes, avant de dégénérer sur le parking

Sa tête du militaire à heurté le trottoir

Selon l’épouse, un seul individu aurait participé à la bagarre contre l’ancien militaire. La victime aurait reçu un coup de poing et un coup de pied, avant de chuter au sol et de heurter avec sa tête le trottoir.

C’est dans le cadre de cette affaire pour «violences volontaires en réunion ayant entraîné la mort sans intention de la donner» et «violences volontaires en réunion ayant entraîné une ITT de moins de 8 jours» que les policiers du RAID et de la BRI sont intervenus. quatre hommes ont été interpellés à Beaumont-de-Lomagne, Lacourt-Saint-Pierre et à Fonsorbes (au sud-ouest de Toulouse), ce mardi 25 janvier.

“Ces arrestations ont un lien avec la mort d’Emmanuel Cueff”

Ce coup de filet préparé depuis plusieurs jours par les enquêteurs du SRPJ (service régional de police judiciaire) de Toulouse, et ceux du commissariat de Montauban cosaisis des investigations, était très attendu par la famille de l’ancien militaire. Les enquêteurs ont mobilisé un important dispositif afin de sécuriser ces interpellations sensibles dans plusieurs camps du département.

« Tout ce que je peux vous confirmer, c’est que ces arrestations ont un lien avec la mort d’Emmanuel Cueff », nous indique ce matin la procureure de la République de Montauban, Anne Gaullier.

Les perquisitions qui ont débuté dans la foulée des arrestations, devaient se poursuivre dans la journée. Les quatre suspects qui n’ont pas tous le même statut ni la même responsabilité dans cette affaire, ont été placés en garde à vue comme l’explique le journal La dépêche.

N’hésitez pas à commenter nos articles ! Vous pouvez également nous soutenir par un don en cliquant ici ! C’est votre soutien qui nous permettra de continuer à vous informer et à soutenir les Forces de l’Ordre. (sans votre aide, nous disparaîtrons) MERCI !

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails

Faire un SIMPLE Don

Sans votre aide, nous disparaîtrons ! MERCI de nous aidez à vous informer !

Faire un DOn mensuel