Oise : Un chauffard percute un motard de la gendarmerie pour fuir un contrôle. Il est activement recherché

Un motard de la gendarmerie a été blessé lors d’un refus d’obtempérer. Il s’en sort miraculeusement avec quelques contusions.

Il s’agissait d’un simple contrôle routier mené par la brigade motorisée (BMO) de Lacroix-Saint-Ouen (Oise). Mercredi, dans cette commune proche de Compiègne, aux alentours de 15 heures, les gendarmes remarquent un véhicule en excès de vitesse et font signe au conducteur de s’arrêter.

« Il a refusé d’obtempérer et en faisant un demi-tour pour s’enfuir, il a percuté un gendarme à moto, relate Marie-Céline Lawrysz, procureure de la République de Compiègne. Nous pensons que ce geste était volontaire, mais pour le confirmer ou l’infirmer, nous devons encore enquêter et surtout retrouver l’individu qui a disparu dans la nature. »

Le choc avec le chauffard a provoqué la chute du gendarme. Le militaire blessé a été immédiatement transporté au centre hospitalier de Compiègne pour être examiné. Heureusement, ses blessures se limitent à des contusions. Il a pu sortir de l’hôpital le soir même. La procureure souligne dans Le Parisien, « Il a été principalement touché aux jambes. Leur mobilité était encore réduite quand il est sorti de l’hôpital ».

Le capitaine Olivier Mercier de l’Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) du groupement de gendarmerie de l’Oise exprime son soulagement quant à l’état du gendarme blessé. Il rappelle que ce type d’incident est difficile à anticiper pour les motards et peut entraîner des blessures graves, voire mortelles.

Le capitaine Mercier souligne également que les refus d’obtempérer lors des contrôles routiers deviennent de plus en plus fréquents. Il constate que certains conducteurs prennent le risque de fuir pour des infractions mineures, comme l’absence d’assurance. Il appelle donc à une prise de conscience de la part des usagers de la route, soulignant que ces comportements mettent en danger non seulement leur propre vie, mais aussi celle des gendarmes qui s’efforcent de rendre la route plus sur. L’homme est activement recherché.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
❤ odile
❤ odile
En ligne
Membre de confiance
26/05/2023 23:19

Cause nationale ou cause perdue ? Tout ce que le capitaine Mercier a déclaré devrait être urgemment l’objet d’une campagne de prévention gendarmerie police et pompiers. C’est à notre gouvernement d’agir, il ne faut quand même pas 2 quinquennats pour se mobiliser : déjà en 2019 il y a eu 25.476 blessés toutes forces de l’ordre ! Dont on ne sait pas combien ont pu reprendre leur travail ou un travail et dans quelles conditions.
Nous souhaitons bon rétablissement à notre gendarme apparemment peu blessé, mais il faut se méfier des séquelles. Avec tout notre respect.

Larouille
Larouille
Hors Ligne
Membre de confiance
26/05/2023 20:04

Waouh ! Quand je lis un commentaire…je fuis à grandes enjambées !

❤ odile
❤ odile
En ligne
Membre de confiance
Répondre à  Larouille
26/05/2023 22:19

Le drapeau rouge !

SOUTENIR ACTU FDO