Rennes : Récemment sorti de prison pour viol et visé par une OQTF, il est interpellé alors qu’il tente d’agresser sexuellement une jeune femme

Le 25 octobre dernier, un individu originaire du Congo et faisant l’objet d’une OQTF (obligation de quitter le territoire français) a été interpellé par les forces de l’ordre à la suite d’une tentative d’agression sexuelle dans le hall d’un immeuble. Il venait de sortir de prison pour viols.

Les faits se sont produits à Rennes le 25 octobre dernier. Les policiers sont intervenus pour une tentative de viol sur une jeune femme. L’individu s’était introduit dans le hall d’un immeuble après le passage d’une jeune femme, tout en lui demandant une cigarette.

Il a ensuite bloqué sa victime contre un mur dans l’intention manifeste de la violer. C’est en entendant des cris de la jeune femme qu’un voisin est sorti de chez lui et a aperçu l’agresseur présumé, le pantalon baissé. À la vue du voisin, ce dernier a rapidement pris la fuite. Sur la base du signalement donné, il a alors été pris en chasse par un effectif de la BAC, qui a aperçu le suspect en train de marcher dans la rue.

Au moment de le contrôler, les agents de police ont constaté que le suspect se dirigeait précipitamment vers un hall d’immeuble, afin de s’engouffrer derrière une jeune femme aux cheveux blonds explique le journal CNews.

La porte de l’immeuble s’est néanmoins refermée avant qu’il puisse entrer dans l’immeuble. Les policiers l’ont alors interpellé avant de le placer en détention provisoire jeudi 27 octobre. Dans l’attente de l’audience, une expertise psychiatrique et une expertise psychologique ont été ordonnées par la justice.

Dépourvu de papiers d’identité, le suspect, visiblement alcoolisé, a néanmoins décliné son identité. Il s’agit d’un certain Pablo T., 43 ans, natif du Congo, en situation irrégulière et visé par une OQTF (Obligation de quitter le territoire français). Il a été condamné à huit ans de prison pour viol en 2000 selon une source policière, puis s’est vu octroyer une autorisation de sortie en 2005 pour rendre visite à sa cousine, qu’il a violé. Il a alors été condamné à quinze ans de prison, ce qui ne l’a pas empêché de récidiver en 2018 en agressant sexuellement une visiteuse dans la prison.

L’homme a néanmoins été libéré le 2 août 2022, à la fin des différentes peines auxquelles il avait été condamné, notamment celles prononcées pour les faits de viols et d’agression sexuelle. Il était soumis à un suivi socio-judiciaire.

Vous appréciez nos articles ? Envoyez-nous de la Force en vous abonnant ! Profitez également d’avantages exclusifs ! Sans vous, nous disparaîtrons ! MERCI pour votre aide ! 

S'ABONNER

Pour nous Soutenir !
2 /mois
  • Soutenir le Site
  • Naviguez sans Publicité
  • 10% de Réduction sur la Boutique
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
mbrs
mbrs
Hors Ligne
05/11/2022 10:16

soit castré soit expulsé, sinon il y en aura d’autres….jusqu’à quand mrs les pantins sinistres de la justice et de l’intérieur ?

Lechifflart
Lechifflart
Hors Ligne
04/11/2022 08:48

Que fait il encore sur notre territoire ras le bol la France est devenue une vraie poubelle

Isradama
Isradama
Hors Ligne
03/11/2022 20:42

On ferait de sacrées économies en supprimant les postes dévolus aux suivis sociaux judiciaires.

Mary
Mary
Hors Ligne
03/11/2022 19:38

Quand on lit le parcours de ce suspect chez nous, on croit rêver !!!

ESTEB
ESTEB
Hors Ligne
03/11/2022 19:25

la france devient un refuge pour tous les tordus et autres violeurs du monde ………….

S'ABONNER

Pour nous Soutenir !
2 /mois
  • Soutenir le Site
  • Naviguez sans Publicité
  • 10% de Réduction sur la Boutique

Inscrivez-vous et recevez nos emails

Testez GRATUITEMENT notre Abonnement de SOUTIEN !

Profitez d'avantages exclusifs sur le site