🇫🇷 Carcassonne: La ministre Florence Parly refuse le statut de “morts pour le service de la Nation” Ă  un militaire tuĂ© en exercice

Le 2 aoĂ»t 2017, l’adjudant-chef François Woignier, est tuĂ© lors d’un exercice de prĂ©paration Ă  une opĂ©ration extĂ©rieure, au troisième rĂ©giment parachutiste d’infanterie de marine de Carcassonne, la ministre des armĂ©es a adressĂ© une fin de non-recevoir au père du militaire pour la reconnaissance de son fils en tant que “morts pour le service de la Nation”.

Je ne comprends pas pourquoi on accorde le statut aux uns et pas aux autres. Et pas Ă  mon fils. C’est une question de principe” explique indignĂ© le père du militaire. Lors de l’accident, un vĂ©hicule blindĂ© de 13 tonnes dans lequel il Ă©tait embarquĂ© se retourne sur le militaire de 37 ans, après que son conducteur en a perdu le contrĂ´le. Le chemin Ă©tait ravinĂ© et dangereux.

Après des mois de discussion, Martin Briens, le directeur de cabinet de la ministre des ArmĂ©es, Florence Parly, a adressĂ© Ă  sa famille, le 20 fĂ©vrier, une fin de non-recevoir, au nom de sa patronne. “ConformĂ©ment Ă  la rĂ©glementation en vigueur, il n’est pas possible de rĂ©server une suite favorable Ă  votre demande“, Ă©crit le collaborateur ministĂ©riel dans sa missive. Les dĂ©cès lors d’exercices militaires ne sont pas couverts par ce statut, a estimĂ© Florence Parly, qui dispose d’un pouvoir d’apprĂ©ciation discrĂ©tionnaire sur ces questions. Plus d’infos sur Marianne

ADHÉRER

Pour nous Soutenir !
2 /mois
  • Soutenir le Site
  • Naviguez sans PublicitĂ©

ADHÉRER

Pour nous Soutenir !
2 /mois
  • Soutenir le Site
  • Naviguez sans PublicitĂ©

Inscrivez-vous et recevez nos emails