Photo de montagne

Mutinerie dans la prison d’Uzerche : Deux détenus condamnés, un troisième relaxé

Une mutinerie s’était déroulée dimanche 22 mars 2020 dans le centre de détention d’Uzerche.

Ce jour-là, il faudra l’intervention des Équipes Régionales d’Intervention et de Sécurité (ÉRIS) ainsi qu’une compagnie de C.R.S et le concours des personnels de la prison, y compris ceux ne travaillant pas et qui ont été rappelés par leur direction pour venir prêter main-forte à des collègues déjà sur place pour mettre un terme à cette mutinerie.

“C’était des scènes de guerre”. “Le feu a brûlé deux bâtiments, 12 détenus ont été intoxiqués et hospitalisés”, expliquait un surveillant. C’est au moment de la réintégration des promenades que tout a basculé.

“Ils ont très vite arraché une poutre dans la cour pour se servir de bélier et défoncer les portes des deux bâtiments C et D du centre de détention. Ils ont mis le feu, détruit les couloirs, nos bureaux, le bureau du directeur, tous les dossiers des détenus ont brûlé, la partie informatique a explosé… ces deux bâtiments sont totalement aujourd’hui détruits.”

Ce sont au total 88 détenus qui se sont retrouvés en mutinerie, notamment sur le toit du centre de détention, criant des propos haineux à l’intention du personnel pénitentiaire.

Trois détenus soupçonnés d’avoir participé à cette mutinerie ont été jugés à Chartres et deux d’entre eux ont été condamnés à 18 et 12 mois de prison ferme. Le troisième a été relaxé.

Le coût des réparations du centre de détention s’élève à 2,7 millions d’euros.

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails