fbpx
Photo de montagne

🇫🇷 Condé-sur-Sarthe : Le climat s’est tendu ces dernières semaines dans la prison de haute sécurité

Après le blocage de la maison centrale de Condé sur Sarthe par les surveillants suite à l’attaque terroriste du 05 mars, plusieurs détenus exigent un transfert dans un autre établissement et sont prêts à tout pour l’obtenir.

L’un d’entre eux était jugé aujourd’hui par le tribunal d’Alençon. Arrivé à la prison la veille de l’attaque terroriste, il crée un premier incident en insultant et en crachant sur un surveillant lors d’une fouille. Comme le relate France Bleu, placé au quartier disciplinaire, il récidive le 4 juillet dernier. Refusant d’abord d’être menotté, il donne un coup de pied à un surveillant et lui crache au visage, puis il l’insulte lui et ses collègues en les menaçant de mort. “Dès que je peux je vais en arracher un et quand je pourrais en tuer un je vais le faire”. L’homme écope de huit mois de prison supplémentaires.

Selon le procureur, “Plusieurs détenus essayent en ce moment de mettre à sac le quartier disciplinaire”. Feux allumés dans les cellules, vitres blindées brisées, jets d’excréments, les surveillants sont éprouvés. Toujours selon le procureur pas question de répondre favorablement à ces transferts.

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails