Photo de montagne

🇫🇷 Compiègne: Un surveillant surpris en flagrand délit de trafic au sein de la prison

Un surveillant de la maison d’arrêt de Compiègne ( fermée en 2015 ) est jugé ce lundi devant le tribunal correctionnel.

Neuf personnes sont suspectées dans cette affaire, dont un surveillant pour un trafic qui s’est déroulé essentiellement au cours de l’année 2013. Le surveillant, âgé de 36 ans, surnommé « Saint-Quentin » introduisait des objets au sein de la prison, à destination de détenus. En octobre 2013, le directeur de la maison d’arrêt avertit le procureur de la République des faits supposés. L’enquête est confiée à la police judiciaire de Compiègne. Surpris en flagrand délit de transactions avec des familles de détenus, le surveillant sera interpellé vers 12 h 30 le même jour, dans les vestiaires de la maison d’arrêt où il vient de prendre son service. Il est porteur d’un sac contenant de l’alcool, 10 grammes de cannabis, un téléphone, une carte Sim, ou encore du tabac. Lors des perquisitions, des stupéfiants sont trouvés chez lui.

Le surveillant qui a déjà purgé 5 mois de détention provisoire comparaît ce lundi 03 juin pour corruption active. Courrier Picard

 

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails