Photo de montagne

🇫🇷 Arles: Le détenu radicalisé jugé pour un coup de sang en mai dernier

Lionel Beatini était jugé pour s’être le 10 mai dernier, aprés qu’un portable et une carte Sim ai été trouvés dans sa cellule, emporté et avoir saisi le téléviseur puis, l’avoir explosé contre le mur.

Vêtements, cheveux longs et barbe fournie ne renvoient qu’à une unique couleur, le noir. Soupçonné d’adhérer à un islam radical, Lionel Béatini a longtemps été placé sous surveillance avant d’être, en détention, maintenu à l’isolement. Il ne croise aucun autre détenu et ses contacts humains sont réduits au strict minimum.

Du côté de l’administration pénitentiaire, qui le transfère régulièrement, l’inquiétude serait moindre s’il n’avait pas déjà tenté par trois fois de se faire la belle dans les deux prisons alsaciennes qu’il a fréquentées ainsi qu’au tribunal de Grasse, lors d’une audience où il avait bondi hors du box.

Le tribunal le condamne à 6 mois de prison supplémentaire, l’administration lui réclame aussi 178,80€, pour le téléviseur cassé.L’homme est libérable en 2028.

Plus d’infos sur La Provence

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails