Photo de montagne

🇫🇷 Lionel Cardon: L’ex-ennemi public N°1 jugé, le résumé de son parcours judiciaire

Lionel Cardon, 60 ans, est un habitué du système judiciaire et carcéral, en 1978, alors qu’il n’a que vingt ans, il est condamné à dix ans de réclusion criminelle pour vols à main armée. Il en effectue cinq, avant de bénéficier d’une libération conditionnelle en mai 1983.

Cinq mois plus tard, soupçonné des meurtres de François-Xavier et Aline Aran, un couple de médecins vivant près de Bordeaux, il devient l’ennemi public N°1. Recherché par l’ensemble des forces de l’ordre, l’homme va, lors d’un contrôle, abattre un policier de deux balles dans la poitrine. Trois jours plus tard,  il prendra en otages l’avocate Me Nicole Dreyfus et la journaliste Annette Kahn. Il finira par se rendre et sera jugé dans un premier temps à Paris pour le meurtre du policier, puis à Bordeaux pour les meurtres du couple Aran. En 1986, il est condamné deux fois à la réclusion criminelle à perpétuité. Il a alors vingt-six ans.

En 2013, Lionel Cardon a cinquante-cinq ans. Il vient de passer trente-trois ans en prison avec un parcours semé d’incidents, tentative d’évasion, prise d’otage d’un surveillant etc , le juge d’application des peines lui accorde finalement la liberté conditionnelle.

Il a un projet à sa sortie: ouvrir une salle de boxe, mais cela ne se passe pas comme il le désire. L’ancien détenu va alors commettre deux home-jackings près de Toulouse pendant sa liberté conditionnelle, l’un contre un couple de bijoutiers et l’autre sur une postière.

Le lundi 11 juin 2018, il est jugé par la cour d’assises de la Haute-Garonne. l’individu est en grève de la faim car il proteste contre son transfert de la prison de haute sécurité de Lannemezan à celle de Muret près de Toulouse. Il n’est pas présent au tribunal. Les avocates des parties civiles parlent de «préjudice supplémentaire» pour leurs clients, de «mépris de leurs droits», de «stratagème» utilisé par Lionel Cardon pour ne pas assister au procès.

Reconnu coupable des deux braquages alors qu’il était en libération conditionnelle, Lionel Cardon a été condamné à 20 ans de prisons.

Plus d’infos sur Slate et BFM

 

N’hésitez pas à commenter nos articles ! Vous pouvez également nous soutenir par un don en cliquant ici ! C’est votre soutien qui nous permettra de continuer à vous informer et à soutenir les Forces de l’Ordre. (sans votre aide, nous disparaîtrons) MERCI !

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails

Faire un SIMPLE Don

Sans votre aide, nous disparaîtrons ! MERCI de nous aidez à vous informer !

Faire un DOn mensuel