Violente rixe à l’arme blanche à Aubervilliers : Un policier ouvre le feu

Lundi soir, une intervention policière pour maîtriser une violente rixe à l’arme s’est produite à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, a pris une tournure dramatique lorsque l’un des policiers a dû faire usage de son arme à feu.

Les événements se sont déroulés en plein jour, en pleine rue, et ont impliqué trois individus, dont un agresseur armé d’un couteau. Heureusement, aucune perte de vie n’est à déplorer, mais tous les protagonistes ont été hospitalisés et placés en garde à vue.

Les faits se sont produits peu avant 19 heures sur l’avenue de la République à Aubervilliers. Une patrouille de police a repéré un homme poursuivant un autre. Les deux individus se sont dirigés vers Pantin, tandis que les forces de l’ordre les suivaient. L’homme en poursuite était armé d’un couteau et aurait proféré des menaces de mort à l’encontre de sa victime. La situation a rapidement dégénéré, et la victime a été poignardée au sol.

Les policiers ont immédiatement réagi, ordonnant à l’agresseur de lâcher son arme à plusieurs reprises. Malheureusement, l’homme a refusé d’obtempérer et a continué à attaquer sa victime. C’est à ce moment qu’un policier a ouvert le feu, touchant l’agresseur au flanc et le mettant hors d’état de nuire. Les secours ont été appelés, et les deux individus ont été transportés à l’hôpital pour recevoir des soins. La victime avait également subi des blessures aux jambes causées par les coups de couteau.

Le site de l’incident a rapidement attiré l’attention de nombreux témoins, entraînant un déploiement de renforts pour assurer la sécurité de l’intervention policière. Les enquêteurs cherchent à comprendre les circonstances exactes de cette rixe, qui aurait impliqué un troisième homme, blessé à l’arme blanche au bas du dos.

Selon les premières informations relayées par Actu17, il se pourrait que cette altercation soit liée à des activités de vente à la sauvette. Cependant, cette hypothèse doit être confirmée au cours des investigations en cours.

L’inspection générale de la police nationale (IGPN) a participé aux constatations sur les lieux des faits. Une seconde enquête, confiée à la police des polices, vise à vérifier que l’usage de l’arme par le policier était conforme aux règles en vigueur. Il convient de noter que l’intervention des policiers a été captée par les caméras de surveillance des deux communes, fournissant ainsi des éléments importants pour l’enquête.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
patricialatil9
patricialatil9
Hors Ligne
Membre Célèbre
09/11/2023 13:35

Légitime défense pour les policiers

Ils ont eu raison de tirer pour protéger leurs vies celle de leurs collègues et des personnes !

Félicitations aux policiers !

enquête de l IGPN comme d’habitude !

bon rétablissement à la victime

L’agresseur dangereux qui a voulu tuér doit aller en prison pour longtemps

Merci aux policiers de nous protéger chaque jour !
Soutien aux policiers et gendarmes
Soutien à Florian !

❤ odile
❤ odile
En ligne
Membre Célèbre
08/11/2023 00:25

Vente à la sauvette, c’est comme les crèpes aux rats d’égouts pour les touristes sous la Tour Eiffel : on vient sur notre territoire pour se le partager, des fois qu’il n’y aurait pas assez de pigeons à plumer en France… Et celui-là hurle en arabe qu’il va tuer la victime s’il parvient à l’attraper… Et participe à saturer nos hôpitaux. Tout ça s’ajoute aux centaines de milliers de dossiers d’enquêtes policières en instance… Un si beau pays et tant de laideurs ! Heureusement que nous pouvons compter sur nos policiers, gendarmes et pompiers toujours à accourir pour secourir, même les racailles. Honneur et grand respect à eux qui ont tant de mérite et sont si injustement traités. 💙 🤍 💗

Dernière modification le 25 jours il y a par ❤ odile