L’Union : Une jeune fille interpelle un policier et un gendarme qui sauvent la vie de son grand-père, victime d’un malaise cardiaque

illustration @Gendarmerie de l'Hérault Facebook

Il est des journées où le destin semble tout à coup prendre une tournure dramatique, mais il suffit parfois de quelques mots et d’une dose de chance pour inverser le cours tragique des événements. C’est ce qu’a vécu une jeune fille résidant dans le quartier des Violettes, à L’Union, près de Toulouse, lors d’une journée qui restera gravée dans sa mémoire.

Alors qu’elle se trouvait chez son grand-père âgé de 67 ans, une situation inattendue se produit. Son grand-père fait un malaise cardiaque sous ses yeux. Prise de panique, l’enfant décide de prendre les choses en main. En larmes, elle se précipite dans la rue à la recherche d’aide, et c’est là que la chance a frappé.

Elle croise la route du chef de la police municipale, Laurent Péries, qui était en plein travail dans ce secteur aux côtés du capitaine Jean-Philippe Molina, commandant de la Communauté de brigades de gendarmerie de L’Union. Laurent Péries relate la scène au journal La Dépêche : “On l’a vu sortir à toute vitesse, elle pleurait et disait que son grand-père allait mourir. On s’est approché, et rapidement, nous avons compris la gravité de la situation. J’ai immédiatement cherché un défibrillateur, et nous avons appelé les secours.”

La réactivité des secours a été cruciale. Les pompiers sont rapidement intervenus et ont pris en charge la victime, qui avait déjà reçu les premiers secours salvateurs. Cette chaîne d’événements fortuite a indéniablement contribué à la survie du grand-père.

Cependant, le hasard n’est pas le seul facteur à remercier. L’efficacité du “Réseau Cœur”, développé par la Ville de L’Union, a joué un rôle majeur dans cet heureux dénouement. Ce programme est suivi par Karen Grégoire, élue aux sports et responsable de l’action sanitaire. Elle est également à l’origine du développement du dispositif en 2016, sur l’impulsion du médecin urgentiste Ridha Aniba, lui-même résident de L’Union.

Karen Grégoire déclare : “Je salue vivement l’engagement sans faille de tous ceux qui ont contribué à ce dispositif. Le Réseau Cœur a prouvé son efficacité ici. Notre objectif est de couvrir le territoire de défibrillateurs accessibles à tous et de former la population aux gestes qui sauvent.”

À l’heure actuelle, la ville de L’Union dispose de 21 appareils, assurant que chaque habitation se trouve à moins de 400 mètres d’un défibrillateur. En parallèle, de nombreux citoyens, ainsi que des agents municipaux et des membres d’associations, ont été formés à l’utilisation de ces appareils vitaux.

Même Laurent Péries, chef de la police municipale, a suivi cette formation cruciale. Il nous confie : “On comprend l’importance des formations du Réseau Cœur. Même si c’est seulement sur un mannequin en plastique, nous avons un guide et une procédure pour savoir ce qu’il faut faire et dans quel ordre. Cela nous empêche de laisser la panique prendre le dessus.” Le policier avoue que cet incident restera gravé dans sa mémoire : “Dans ces moments, l’adrénaline nous saisit, on devient acteur de quelque chose qui nous dépasse, on a une vie entre les mains jusqu’à l’arrivée des secours. Maintenant, j’espère seulement que la victime pourra reprendre une vie normale.”

Cette histoire nous rappelle l’importance de la préparation et de l’efficacité des réseaux de secours, ainsi que le courage de personnes ordinaires face à des situations d’urgence. Elle souligne également l’impact positif du “Réseau Cœur” mis en place à L’Union, qui sauve des vies et fait de cette ville un exemple en matière de sécurité sanitaire pour ses habitants.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
❤ odile
❤ odile
En ligne
Membre Célèbre
20/10/2023 19:04

Formidable initiative de cette commune qui a sauvé ce grand-père. Dans ce récit tout le monde est sympathique, fraternel, bienveillant, bref gentil. Un Réseau coeur de partout. Merci à tous. Ca fait du bien parce que l’actualité dense et anxiogène…

❤ odile
❤ odile
En ligne
Membre Célèbre
Répondre à  ❤ odile
20/10/2023 21:38

Rectificatif : qui a contribué à sauver…

claude.jullien2
claude.jullien2
Hors Ligne
Membre de confiance
20/10/2023 18:26

J’ignore le coût d’un défibrilateur mais nombre de communes (surtout rurales ) devraient prendre exemple sur L’Union !!!

❤ odile
❤ odile
En ligne
Membre Célèbre
Répondre à  claude.jullien2
20/10/2023 21:40

Différents prix pour les particuliers, à partir de 1200 euros mais il faut y ajouter la maintenance de l’appareil.