AFFAIRE NAHEL – 2 mois après, le policier est toujours en prison. Où en est l’enquête ? Une “Opération Gyro” organisée aujourd’hui

Nanterre

Deux mois après le décès du jeune Nahel, survenu lors d’un incident impliquant la police, l’enquête se poursuit et se concentre sur des analyses techniques approfondies. La tragédie qui a eu lieu le 27 juin dernier a déclenché une série d’émeutes urbaines à travers le pays, suscitant des interrogations sur l’usage de la force par les forces de l’ordre.

Le drame s’est déroulé aux alentours de 8 heures du matin lorsque le jeune Nahel a été mortellement blessé par le tir d’un policier à Nanterre, après avoir refusé d’obtempérer aux ordres. Cette situation a conduit à plusieurs nuits d’émeutes qui ont secoué la France avant que le calme ne finisse par revenir. Cependant, les questions concernant les circonstances exactes de l’incident et la réponse appropriée des autorités demeurent.

L’enquête sur la mort de l’adolescent de 17 ans reste active et complexe. Selon « Le Parisien », l’affaire prendra du temps et sera basée sur des « expertises techniques ». Le fonctionnaire de police impliqué aurait déclaré lors de ses auditions qu’il avait tiré pour empêcher Nahel de prendre la fuite à nouveau et potentiellement de blesser quelqu’un d’autre ou de mettre en danger un collègue. Des déclarations confirmées par ce dernier. Néanmoins, des incertitudes persistent quant aux événements précédant le tir fatidique.

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montre un témoin criant « tue-le ! », mais en raison de la qualité sonore médiocre, aucune interprétation définitive n’a pu être établie. Les deux policiers concernés contestent fermement ces allégations. En attendant son procès, l’auteur du tir a été inculpé pour homicide volontaire et placé en détention. Sa demande de remise en liberté a été rejetée à la fin du mois de juillet, et son avocat a fait appel en cassation. Cette situation a exacerbé les tensions au sein de la police.

Jérôme Moisant, secrétaire général adjoint du syndicat Unité SGP, a exprimé son mécontentement envers la situation : « Ce n’est pas supportable et c’est même incompréhensible », a-t-il déclaré dans une interview pour « Le Parisien ». Les représentants des forces de l’ordre, suite à des semaines de protestations, ont été reçus par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet. Ils demandent notamment la mise en place d’une juridiction spéciale pour les policiers impliqués dans ce type d’affaires, afin d’assurer une enquête transparente et équitable.

Alors que l’enquête se poursuit, les regards restent braqués sur les développements à venir, dans l’espoir que la vérité puisse être établie. Par ailleurs, aujourd’hui, partout en France, des actions de seront menées en soutien au policier incarcéré à la prison de Paris La Santé.

Une “Opération Gyro” a été lancé par le Collectif des Policiers Délaissés par l’Autorité Publique – PDAP. Tous les policiers de France sont invités à allumer leur “Deux-tons et Gyrophare” à 16H00 et Minuit pendant 1 minute devant les commissariats et devant la prison de Paris La Santé.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

17 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jean-Daniel
Jean-Daniel
Hors Ligne
01/09/2023 14:08

Entre ceux qui proteste dès qu’un policier doit rendre des comptes et ceux qui se réjouissent quand un policier va en prison, il y a un espace large de raison.

Ici, il y a mort d’homme. La détention préventive est commune pour tout citoyen qui provoque intentionnellement la mort. Il ne s’agit pas d’une violence ordinaire, d’un bobo, il y a un cadavre.

Les policiers ont des devoirs supérieurs aux citoyens : ils sont assermentés et ils disposent d’armes létales. Cela justifie qu’on soit attentif à ce qu’ils ne dérapent pas : être confronté à la violence de la société exige du policier du calme : être paniqué ou impulsif n’est pas une option. Imaginez un chirurgien qui panique pendant que vous avez le ventre ouvert : il devrait changer de métier…

Ici, il y a eu un mort puis des versions qui ne cadrent pas avec les vidéos : la tentation de se sortir du pétrin par une fausse déclaration est humaine, la tentation d’arranger le procès-verbal entre collègues aussi. Sauf que ces hommes sont assermentés : ce qu’ils disent est supposé vrai et est opposable en justice. Pour certains, cette assermentation est un permis de bobarder. A l’occasion d’un contrôle routier, j’avais eu affaire à un policier qui sentait bon le Pastis et qui voulait inventer une infraction. Quand je lui avais dit que c’était faux et qu’il le savait, il m’avait répondu : “Je suis assermenté !” C’est son collègue qui l’avait écarté finalement pour me permettre de repartir. Pas de violence, pas de mort, j’ai juste éclaté de rire, mais ça en dit long sur les arrangements quotidiens avec la vérité…

Dès lors, avec un mort et un manquement au serment, avec la possibilité de maquiller les procès-verbaux et les dépositions, la détention provisoire s’impose le temps de boucler l’enquête.

Cela ne devrait pas choquer les policiers :j’espère qu’ils n’estiment pas tous légitime de tirer et de tuer impunément. J’espère qu’ils ne sont pas tous tentés de couvrir les fautes graves par des faux en écriture publique. C’est un cas d’exception avec un traitement exceptionnel.

J’imagine évidemment que le policier n’est pas un mauvais gars, j’imagine que se retrouver en prison avec la racaille ambiante constitue une humiliation et une épreuve, j’imagine le désarroi de sa famille, tout cela est très triste.

❤ odile
❤ odile
Hors Ligne
Membre Célèbre
Répondre à  Jean-Daniel
03/09/2023 17:37

On se passe d’un tel commentaire, vous ne comprenez rien à la présomption d’innocence et à la légitime défense. On a bavé de graves conneries dans cette affaire.

Marie DEVOUX
Marie DEVOUX
Hors Ligne
29/08/2023 20:53

absolument scandaleux .. à l’heure où la justice libère à “tort et à travers” n’importe quel truand quand ce ne sont pas des assassins, à cause d’une erreur de procédure (!!?) un policier qui n’a fait que son devoir est tjrs incarcéré .. où sont les Droits de l’Homme dans ce scandale ? bizarrement, on ne le entend pas, pas plus que d’autres d’ailleurs .. et M. DUPONT MORETTI, tjrs pressé de se précipiter au secours des “coupables emprisonnés à tort” ne bouge pas non plus …. je ne sais plus quoi faire … qui a une idée pour faire libérer notre FDO ???

patricialatil9@gmail.com
patricialatil9@gmail.com
Hors Ligne
Répondre à  Marie DEVOUX
30/08/2023 13:18

On espère que notre courageux policier va être libéré
Les magistrats ont besoin des forces de l’ordre pour les protéger tout comme nous!

Soutien aux policiers

patricialatil9@gmail.com
patricialatil9@gmail.com
Hors Ligne
29/08/2023 20:07

De tout cœur ❤️ avec les policiers
et avec notre courageux policier en prison
c’était de la légitime défense
point barre !

libérez ce policier qui a protégé les personnes son collègue et lui-même

Soutien aux policiers
Légitime défense pour les policiers
le policier incarcéré doit retrouver sa famille et son travail

LIBÉREZ notre courageux policier
Merci d’avance

Reykjavik
Reykjavik
Hors Ligne
29/08/2023 18:38

C’est tout de même ubuesque de remettre systématiquement en cause une décision de justice, pensant implicitement que la police serait au dessus des lois… Il faut revenir sur terre les gars ! Pendant la dictature sanitaire, vous avez pris beaucoup de plaisir à verbaliser les citoyens honnêtes, à nous traquer dans les restaurants, cafés, cinémas, etc. Mais, le bon temps est terminé, c’est le retour du boomerang, les magistrats vous rappellent seulement à vos obligations et au bon respect de la loi. Soutien aux magistrats.

Crys
Crys
Hors Ligne
Répondre à  Reykjavik
07/09/2023 20:13

N’importe quoi c’est hors sujet! La police fait ce que ses supérieurs lui demande. Pendant le COVID ils contrôlaient et verbalisaient parce qu’on leur demandait de faire cela. Pas pour prendre un malin plaisir….

❤ odile
❤ odile
Hors Ligne
Membre Célèbre
Répondre à  Reykjavik
03/09/2023 17:39

On le sait que vous êtes anti flics, arrêtez de baver ça dégouline de partout.

patricialatil9@gmail.com
patricialatil9@gmail.com
Hors Ligne
Répondre à  Reykjavik
30/08/2023 13:24

C’est votre connerie qui est ubuesque !

patricialatil9@gmail.com
patricialatil9@gmail.com
Hors Ligne
Répondre à  Reykjavik
29/08/2023 20:11

Vous êtes infect avec vos propos contre les policiers
dégagez du site
pas besoin de vos commentaires débiles

Reykjavik
Reykjavik
Hors Ligne
Répondre à  patricialatil9@gmail.com
30/08/2023 00:01

Je suis en démocratie et non en dictature, comme vous voulez l’imposer. Donc je m’exprime comme bon me semble dès lors que je n’insulte pas. Je suis également en droit de soutenir le travail intègre des magistrats. D’ailleurs, heureusement que la justice est indépendante, ce qui permet de remettre certains policiers dans le droit chemin du respect de la loi. Détendez-vous et tout ira bien.

patricialatil9@gmail.com
patricialatil9@gmail.com
Hors Ligne
Répondre à  Reykjavik
30/08/2023 13:13

J’ai un magistrat dans ma famille et des gendarmes
Alors pas besoin de vos conseils perfides et véreux!

et d’origine Corse alors
pas la peine me dire détendez vous
vous perdez votre temps je n’écoute personne ! Surtout pas des gens comme vous

Reykjavik
Reykjavik
Hors Ligne
Répondre à  patricialatil9@gmail.com
30/08/2023 20:45

Un magistrat dans votre famille ! De la manière dont vous dénigrez les décisions de justice, j’ai un sérieux doute sur de telles affirmations. Cessez de vous inventer des vies. 🤣🤣

❤ odile
❤ odile
Hors Ligne
Membre Célèbre
Répondre à  Reykjavik
03/09/2023 17:40

Les anti flics sont des racailles, comme vous…

Pat
Pat
Hors Ligne
29/08/2023 18:34

Aujourd’hui on incarcère la police et on laisse les délinquants dehors même s’ils sont récidivistes. Il n’y a qu’en France qu’on voit ça c’est une honte.
Entre les vices de forme pour les agresseurs et les associations et avocats qui les soutiennent c’est inconcevable d’en arriver là.
Tout mon soutien pour la police même si comme partout, il y en a qui dérape.
Il faudrait aujourd’hui éviter de verbaliser les citoyens qui se lèvent pour bosser et qui n’ont jamais eu de déboires avec la justice et de savoir aussi leur faire des rappels à la loi comme aux délinquants mineurs ou non.
L’état ne mérite pas qu’on leur fasse payer des amendes puisque les insolvables ne payent rien.

karandurez
karandurez
Hors Ligne
29/08/2023 14:20

Qu’elle justice un policier incarcéré pour avoir fait son job et la racaille arrêtée le matin et libérée le jour même, justice à deux vitesses? Ou ce sont les voyous qui font la loi?

Trebor
Trebor
Hors Ligne
Répondre à  karandurez
29/08/2023 18:38

Cela bien longtemps que la justice ne fait plus rien à part protéger les voyous