Drancy : L’imam Hassen Chalghoumi exfiltré de la mosquée par la police. Un individu en situation irrégulière voulait le tuer

Imam Drancy Hassen Chalghoumi
Imam Drancy Hassen Chalghoumi

Un individu armé d’un couteau s’est introduit dans la mosquée de Drancy en Seine-Saint-Denis ce vendredi 21 octobre 2022. L’imam Hassen Chalghoumi a été exfiltré par la police.

Selon Hassen Chalghoumi, la mosquée a été prévenue de l’arrivée de l’individu armé : « On a reçu un appel qui a prévenu qu’un homme allait venir pour faire un carnage à la mosquée de Drancy. Une quarantaine de policiers sont venus en renfort. Ils ont repéré la personne qui est entrée dans la salle de prière ». 

L’individu pénètre dans la mosquée au moment de la prière. Il porte un couteau à la ceinture. Selon une source policière, il n’aurait pas été menaçant. « Je suis resté dans mon bureau. L’individu aurait pu foncer sur moi et aurait pu faire d’autres victimes ».

À la fin de la prière, les policiers ont fondu sur lui et l’ont arrêté. Il cachait un couteau énorme » indique Hassen Chalghoumi. L’individu a été interpellé. Il continuait à fredonner des prières en arabe pendant son interpellation. Selon le journaliste Amaury Bucco, il s’agit d’un certain Smail Z. 42 ans, de nationalité algérienne, en situation irrégulière, visé par une OQTF (obligation de quitter le territoire français)

Il a été placé en garde à vue pour port d’arme de catégorie D, indique le parquet de Bobigny. 

Commentez nos articles ! Vous voulez nous soutenir ? Nous avons besoin d’aide ! MERCI !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
larouille
21/10/2022 23:06

Pour une fois qu’un imam courageux sort des rangs de la radicalité, on se doute que sa vie est en danger.
Cet homme mérite qu’on le protège de toute cette racaille qui trahit l’immense majorité de musulmans vivant paisiblement en France.

Isradama
Isradama
21/10/2022 22:32

L’imam Chalghoumi était déjà en principe sous protection policière alors pourquoi a-t-il fallu téléphoner à la police pour arrêter celui qui serait devenu son assassin ? Son protecteur était rivé sur son téléphone ou quoi ? Cet imam est le seul capable de prêcher l’amitié entre les peuples. C’est un homme courageux et formidable mais un jour il y laissera peut-être sa peau.

ofdaysinbroceliande
ofdaysinbroceliande
21/10/2022 23:04
Répondre à  Isradama

De quoi parlez-vous ? Relisez l’article. Quelqu’un a téléphoné à la mosquée pour les prévenir que cet individu avait de mauvaises intentions. Où est le problème ? Les gens dénonçant un extrémiste contactent rarement la police par téléphone, de crainte qu’un soutien de cet extrémiste ne découvre l’appel passé et n’en déduise qui a dénoncé ce criminel.
En apprenant que quelqu’un était là, sur le point de créer un attentat, soit la mosquée soit plus probablement la protection policière dont bénéficie cet imam a prévenu la police et celle-ci a bien entendu envoyé des renforts.
Il n’y a pas faute de la protection policière, bien au contraire !

Latil Patricia
Latil Patricia
21/10/2022 20:57

Félicitations aux policiers pour leur courage !

Inscrivez-vous et recevez nos emails