Besançon : En pleine perquisition, elle accouche. Les policiers partent à l’hôpital plutôt qu’au commissariat

Trois policiers devaient perquisitionner le domicile d’une femme à Besançon. Elle devait être placée en garde à vue, mais son accouchement s’est déclenché sur le chemin. Ils sont finalement partis vers l’hôpital.

Comme l’explique le journal Le Progrès, c’était une intervention de police dans le cadre d’une enquête pour vol d’opportunité, qui ne s’est pas passée comme prévu, ce mardi matin à Besançon (Doubs).

La femme que les policiers venaient interpeller a présenté les premiers signes de travail d’accouchement, alors que la perquisition de son domicile débutait. Par chance, permis les forces de l’ordre présentes, se trouvait un sapeur-pompier volontaire.

Ce dernier a vite compris l’urgence de la situation. il a donc changé les plans de la matinée. La femme enceinte n’ira pas dans les locaux de la police nationale pour une garde à vue. Ils prendront la direction de la maternité.

Les policiers l’ont déposée discrètement, avant de mener rapidement l’audition du jeune père de famille, pour qu’il rejoigne sa compagne. La garde à vue attendra donc quelques jours.

Commentez nos articles ! Vous voulez nous soutenir ? Nous avons besoin d’aide ! MERCI !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Neffie
Neffie
20/10/2022 22:27

Une nouvelle petite chance pour la fwance vient de naître de parents délinquants ….. y a t’il de quoi se réjouir ????

Inscrivez-vous et recevez nos emails