Grigny : En pleine interpellation, les policiers reçoivent une pluie de mortiers dans le quartier de la Grande Borne. Deux sont blessés.

Une intervention des forces de l’ordre a dégénéré ce dimanche soir dans le quartier de la Grande-Borne à Grigny, dans l’Essonne.

Les policiers intervenaient pour interpeller un individu suspecté d’avoir commis un vol avec violence. Mais alors qu’ils progressent, ils vont être la cible de tirs de mortier d’artifices. Dans une vidéo postée sur Instagram, on peut voir des jeunes habillés en noir, encapuchonnés, en train d’effectuer des tirs tendus de mortier. Comme le relate Le Parisien, vraisemblablement vers les forces de l’ordre, qui ne sont pas visibles sur la vidéo.

Comme l’explique le média parisien, deux policiers ont été blessés au pied. Trois autres sont victimes d’acouphènes. L’un des tireurs présumés a été interpellé. Un syndicaliste policier déplore, “Dès que nous intervenons dans ce quartier, notamment pour un trafic de stupéfiants, nous avons des représailles contre les collègues. C’est ultra-violent à chaque fois”.

Commentez nos articles ! Vous voulez nous soutenir ? Nous avons besoin d’aide ! MERCI !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

11 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Christian
Christian
18/10/2022 14:58

Un détenu coûte 110 Euros par jour soit 40 150 Euros par an, si on considère qu’elle fera 25 ans tout au plus, elle coûtera à la société 1 026 250 Euros. J’imagine que l’Algérie ne donnera pas de sauf-conduit pour la récupérer ensuite elle pourra donc prétendre au Rsa qui est autorisé à la sortie quand la personne “a purgé” sa peine. Complément d’info : le coût total des prisonniers étrangers avoisine les 700 millions d’euros par an. Si l’on considère qu’il y a 16 500 000 foyers imposables, chaque foyer débourse un peu plus de 42 Euros par an pour ces prisonniers en question.

Christian
Christian
18/10/2022 14:52

Il faut que la police réplique comme la racaille c’est à dire avec des mortiers puisqu’ils ne peuvent pas utiliser les armes de service pour se défendre. Ça ressemble doucement mais surement à un début de guerre civile, n’en déplaise aux biens pensants en tout genre. Pauvre France que nos dirigeants politiques laissent partir en couille.

zebut le bel
zebut le bel
20/10/2022 17:17
Répondre à  Christian

Les LBD c’est quoi alors? Les lanceurs de “grenades lacrymo” ???

zebut le bel
zebut le bel
18/10/2022 11:53

C’est normal !On avait enlevé la “police de proximité” et, c’est à ce moment précis que la “république” as délaissée ses banlieues qu’on appellent aujourd’hui “zones de non -droit” et, la “police” maintenant à fort affaire et, on risque de connaitre des “bavures” des “violences de part et, d’autres” …Et, on parle pas du chômage qui touche les quartiers victimes de “discrimination géographique” ou “patronymique” …

ofdaysinbroceliande
ofdaysinbroceliande
17/10/2022 20:56

Il faut que cela s’arrête ! Il n’y a pas de démocratie lorsqu’un gouvernement et une justice ne souhaitent pas soutenir les forces de l’ordre protégeant la population des criminels.
Courage aux forces de l’ordre !

ESTEB
ESTEB
17/10/2022 20:47

MACRON S EN FOUT .IL PROTEGE LES TRAFFICS ET LES TRAFIQUANTS DE DROGUES PUISQU IL NE PREND AUCUNE MESURE COERCITIVE ……………………LES POLICIERS SONT VICTIMES DE CE LAXISME !!!!!!!! CES EVENEMENTS EN SONT LA PREUVE

dd dd
dd dd
18/10/2022 08:44
Répondre à  ESTEB

il faut de la prison ferme et detruire les grands ensemble et faire des petit bâtiments avec moins de concentration de gens

Inscrivez-vous et recevez nos emails