Paris : La BRI déployée hier soir. Un jeune policier allait commettre l’irréparable

Un jeune gardien de la paix muni de son arme de service voulait se donner la mort hier soir, rue de Passy, à Paris. Il a été pris en charge par les secours après une longue discussion avec un collègue.

Les faits se sont produits hiers soir, vers 21h30, dans le XVIe arrondissement de Paris. Une fois l’alerte donné, un important dispositif de police a été déployé dans la rue de Passy ce samedi soir. Des agents de la BRI (Brigade de recherche et d’intervention) de la préfecture de police ont été mobilisés dans ce quartier calme de la capitale.

Le fonctionnaire, stagiaire depuis peu au commissariat de Paris-Centre, menaçait de se suicider en utilisant son arme de service. Il se trouvait dans son appartement, situé juste au-dessus d’un commerce.

C’est finalement après une longue discussion avec l’un de ses collègues que le jeune policier a lâché son arme. Il a été pris en charge par les secours et hospitalisés.

Par chance, un drame a été évité. Nous apportons à ce jeune fonctionnaire notre soutien.

Commentez nos articles ! Vous voulez nous soutenir ? Nous avons besoin d’aide ! MERCI !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Latil Patricia
Latil Patricia
21/10/2022 13:43

Soutien aux policiers et a ce jeune policier
en souffrance il faut l aider!

Bravo à la BRI.

JOJOROBOT20
JOJOROBOT20
16/10/2022 17:10

Soutien total a tous les policiers et plus particulièrement encore a ce jeune qui a craque et qu il faudra aider encore plus HÉLAS LE MAL EST PROFOND DANS CETTE SOCIÉTÉ QUI A PERDU TOUS SES REPÈRES

zebut le bel
zebut le bel
16/10/2022 11:55

Faut arrêter de recruter à tout va des “profiles avec des faiblesses psychologiques” qui peuvent se révéler sur le terrain !()

Isradama
Isradama
16/10/2022 10:52

Sans doute est-il trop fragile pour supporter le quotidien des FDO. J’imagine qu’il ne pourra pas continuer à exercer, son arme représentant un réel danger pour lui mais peut-être aussi pour les autres.
Je lui adresse mon total soutien et espère qu’il trouvera la bonne oreille pour retrouver la paix avec lui-même.

Mary
Mary
16/10/2022 10:37

J’imagine le soulagement des agents de la BRI d’avoir sauvé leur jeune ami. Un geste que l’on n’oublie pas.
Puisse ce jeune policier retrouver au plus vite confiance en lui-même, quel que soit le motif de son intention.

Colette Besson
Colette Besson
16/10/2022 09:27

Lorsque les gouvernements successifs prendront conscience que nous avons besoin de vous ils prendront les mesures nécessaires.

Inscrivez-vous et recevez nos emails