Disparition de Delphine Jubillar : Les enquêteurs découvrent de nouveaux indices. Une nouvelle thèse de sa mort est envisagée

Cédric Jubillar
Cédric Jubillar

Alors que les avocats de Cedric Jubillar, le principal suspect dans la disparition de Delphine, ont déposé une nouvelle demande de remis en liberté ce mardi, de nouvelles découvertes ont été faites par les enquêteurs.

Pour rappel, Delphine Jubillar a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Cette infirmière, mère de deux enfants, n’a plus donné signe de vie depuis cette fameuse nuit.  Son compagnon, Cédric a été mis en en examen le 18 juin 2021 pour “meurtre sur conjoint”. Il est depuis, incarcéré à la maison d’arrêt de Toulouse-Seysses.

Ce mardi, les avocats de Cedric Jubillar ont demandé, pour la sixième fois, une demande de remis en liberté devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Toulouse.

Depuis, une nouvelle expérience a été versée au dossier Celle de la housse de couette du couple. L’expertise indique que des traces de la “flore oropharyngée, digestives et vaginales”.

Un nouvel élément à charge pour l’accusation qui pourrait accréditer la thèse de l’étranglement. 

Commentez nos articles ! Vous voulez nous soutenir ? Nous avons besoin d’aide ! MERCI !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Inscrivez-vous et recevez nos emails