Paris : Un policier municipal décède après avoir été fauché par une ambulance de La Croix-Rouge

Un bénévole de la Croix-Rouge a été mis en examen après la mort d’un policier municipal de Paris. L’homme de 29 ans, qui conduisait une ambulance, aurait fauché l’agent en août 2022. Une information judiciaire a été ouverte pour homicide involontaire. La Ville de Paris s’est constituée partie civile.

Un policier municipal de la Ville de Paris est mort, le 13 août 2022, alors qu’il circulait à moto pour rentrer à son domicile. L’agent aurait été percuté dans le XIIe arrondissement par une ambulance de la Croix-Rouge conduite par un bénévole de 29 ans, révèle le journal Le Parisien ce jeudi 6 octobre 2022. Ce dernier a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire.

Une source proche de l’enquête a précisé à que l’ambulance roulait à vive allure et s’était engagée à contresens sur un rond-point avec son gyrophare en marche. L’équipe de la Croix-Rouge allait secourir une personne victime d’un malaise.

Placé en garde à vue, le conducteur s’est soumis à des tests d’alcoolémie et de stupéfiants qui se sont révélés négatifs. Le 15 août 2022, soit deux jours après l’accident mortel, le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour homicide involontaire.

La direction territoriale de Paris de la Croix-Rouge française, contactée par Le Parisien, n’a pas souhaité commenter l’affaire, argumentant que l’enquête était toujours en cours. « La Ville de Paris s’est constituée partie civile », a indiqué de son côté la mairie à nos confrères.

Commentez nos articles ! Vous voulez nous soutenir ? Nous avons besoin d’aide ! MERCI !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
AzizLeFrançaisDuQuartier
AzizLeFrançaisDuQuartier
07/10/2022 15:23

Il faut regarder à droite à gauche avant de traverser, ces policiers ne respectent décidément plus rien !

Inscrivez-vous et recevez nos emails