Gard : Une policière sérieusement blessée après un refus d’obtempérer

Quatre policiers ont été blessés, dont une policière qui s’est vu prescrire 42 jours d’interruption temporaire de travail (ITT), après qu’un contrôle de police a dégénéré à Alès dans le Gard.

Il était quatre heures du matin ce samedi 1 octobre 2022. Le conducteur d’un véhicule refuse d’obtempérer à un contrôle routier et s’engage dans une course poursuite avec les forces de l’ordre. Comme l’explique France3, si le conducteur et ses trois passagers réussissent à prendre la fuite, les policiers les retrouvent quelques temps plus tard, en panne.

Les individus sont toujours présents dans le véhicule. Fortement alcoolisés, ils refusent de présenter leurs papiers aux policiers. Ils vont alors s’en prendre physiquement aux forces de l’ordre.

Quatre policiers sont blessés. Une fonctionnaire a le poignet cassé et s’est vue délivrer 42 jours d’ITT. Trois personnes ont été placées en garde à vue au commissariat d’Alès.

Commentez nos articles ! Vous voulez nous soutenir ? Nous avons besoin d’aide ! MERCI !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

11 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
zebut le bel
zebut le bel
03/10/2022 18:05

Des “alcoolisés” et, visiblement “dangereux” ,ils auraient due sortir leur “taser
“…

Latil Patricia
Latil Patricia
03/10/2022 13:36

Bon rétablissement aux policiers blessés
La policière doit beaucoup souffrir
Car un poignet cassé c’est grave !

Soutien aux policiers

Marre dès racailles
En prison ces racailles

larouille
03/10/2022 10:12

illustration “classique” -et malheureusement devenue habituelle- de l’attitude débonnaire des forces de l’ordre face à la racaille.
Certes, les autorités gouvernementales sont responsables de tells errements, mais quand même, nos policiers doivent impérativement répliquer fermement dans des circonstances semblables à celle rapportée, et, sans aucune honte.
On ne perdra jamais de vue l’adage “il faut mieux des oranges en prison que des fleurs au cimetière”.
CQFD

ESTEB
ESTEB
03/10/2022 09:08

LE JUGE LAXISTE VA CERTAINEMENT EVITER DE CONDAMNER LOURDEMENT CE DéLINQUANT ..AINSI IL POURRA CONTINUER A MULTIPLIER DéLITS ET CRIMES !!!!!!!!!!!!!!!!

Inscrivez-vous et recevez nos emails