Nîmes : Un motard de la police nationale blessé par un ressortissant marocain qui refuse d’obtempérer

Un motard de la police Nationale a été blessé ce samedi après-midi à Nîmes en interpellant un chauffard qui avait refusé d’obtempérer à un contrôle rue Vincent Faïta. L’homme est un ressortissant marocain faisan l’objet d’une OQTF (obligation de quitter le territoire Français)

C’est un nouveau refus d’obtempérer ce samedi après-midi dans le secteur de la rue Vincent Faïta, route d’Uzès, à Nîmes qui vient blesser un motard de la police Nationale.

Les faits se sont produits quand deux motards de la police nationale ont tenté de contrôler un automobiliste qui refuse de s’arrêter. Le chauffard, âgé de 41 ans, essayait de semer les forces de l’ordre en roulant à vive allure. Il finira par se retrouver immobilisé après avoir percuté une voiture qui venait en face, puis deux autres véhicules en stationnement.

Mais l’individu est sorti de sa voiture pour tenter de s’enfuir à pied. Après s’être réfugié dans une maison désaffectée, il sera interpellé, non sans mal, par les policiers. Durant l’intervention, l’un des fonctionnaires sera blessé au poignet, au genou et au dos.

L’individu âgé de 41 ans est un ressortissant marocain, faisant l’objet d’une OQTF.

Commentez nos articles ! Vous voulez nous soutenir ? Nous avons besoin d’aide ! MERCI !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

11 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
GIRAUDON
GIRAUDON
03/10/2022 07:51

Qu’est-ce qu’il faisait encore en France avec cette OQFT sur lui????????

larouille
02/10/2022 14:47

PAN PAN ! ! ! DANS LA CIBLE ! ! !
On va laisser encore combien de temps nos forces de l’ordre se faire ainsi maltraiter par la racaille ???

ESTEB
ESTEB
02/10/2022 13:43

darmanin……..aime et protege les individu qui ont la meme religion que lui……………………..va t il le renvoyer dans son pays ,??????????

MOBILE Arsène
MOBILE Arsène
02/10/2022 14:59
Répondre à  ESTEB

Non dans son pays, sans travail ont mange pas n’y à boire. Pas d’association n’y social. Afin d’éviter qu’il ce face couper les doigts, sa prise en charge à 100% par l’état français contribuables des victimes qui paye des impôts. Depuis nombreuses années que ça fonctionne pareil, aussi bien droite que de gauche. Chaque élection présidentielles et législatives, cela augmentera plus en plus vite et rapidement.
Les politiques l’essentiel qui soient dans leurs propres sécurité, veulent pas de la braise partout, et les citoyens paye pot cassés.

Inscrivez-vous et recevez nos emails