Rennes : Trois policiers blessés lors d’une intervention sur une fête sauvage dans le centre-ville

200 personnes étaient réunies pour une fête sauvage dans le centre-ville de Rennes. Plusieurs feux ont été allumés par des participants masqués.. Trois policiers ont été blessés. Quatre individus ont été interpellés.

De violents affrontements entre des fêtards et des forces de l’ordre ont eu lieu dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 septembre dans le centre-ville de Rennes, rapporte France Bleu. 200 personnes étaient présentes au plus fort des affrontements. Quatre personnes ont été interpellées et trois policiers nationaux ont été blessés.

Des riverains ont alerté la police peu après 22h jeudi pour une fête sauvage se déroulant au square Ligot, près du Vieux Saint-Étienne, dans le centre de Rennes. Certains participants, encagoulés, s’abritaient derrière des parapluies noirs, signe distinctif des Blacks Blocs, selon le journal. Des heurts ont éclaté.

Les affrontements se sont d’abord déplacés au niveau de la place Sainte-Anne, où les policiers ont essuyé des tirs de mortier. Un feu a été allumé par des groupes masqués. Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes.

Les manifestants se sont ensuite repliés vers la rue Le Bastard, où des barricades étaient posées avec du matériel de chantier. Un nouveau feu a alors été allumé sur la place de la mairie, avant d’être rapidement éteint. La situation est revenue au calme vers 1h du matin.

Nous apportons notre soutien aux Forces de l’Ordre. Vous pouvez commenter cet article mais également nous soutenir. Vitre aide nous permettra de continuer à vous informer. MERCI !

Commentez nos articles ! Vous voulez nous soutenir ? Nous avons besoin d’aide ! MERCI !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
zebut le bel
zebut le bel
01/10/2022 19:49

Dans le texte ,c’est écrit que ce sont des “BLACKS BLOCS” et, non des “ANTIFAS” ,c’est tout .

Inscrivez-vous et recevez nos emails