Suicide du policier à Angoulême : Il venait d’apprendre qu’il allait être interdit d’exercer

BAC Police
© Page facebook : Kevin Bonkendorf Photographie

On en sait un peu plus sur le drame qui s’est déroulé à Angoulême ce mardi soir et le suicide d’un policier.

Le fonctionnaire, âgé de 45 ans et père de trois enfants, a mis fin à ses jours au commissariat avec son arme de service. Pour les collègues de Karim “Il était discret et d’une gentillesse incroyable”. L’émotion est grande car pour tous, le lien entre le drame et le travail du policier est établi.

En effet, selon la Charente Libre, le fonctionnaire exerçait en Brigade Anti-Criminalité (BAC) en région parisienne. Poursuivi dans une affaire d’interpellation mouvementée, il venait d’être condamné à six mois de prison avec sursis.

Comme l’explique le quotidien régional, il venait d’apprendre qu’il allait être frappé d’une interdiction d’exercer d’un an. Selon des proches il n’avait pas été notifié officiellement mais en avait eu connaissance. Pour ses collègues, “les faits condamnés n’étaient juste que le quotidien d’un flic”. Une sanction que vivait très mal le policier.

Commentez nos articles ! Vous voulez nous soutenir ? Nous avons besoin d’aide ! MERCI !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Florence
Florence
10/11/2022 20:56

Il avait 46 ans et non 45… Il ne s’est pas suicidé au commissariat, mais bel et bien chez lui, lors d’un jour de repos . Il travaillait à Angoulême, mais l’affaire le concernant datait de deux ans auparavant, quand il travaillait encore à Paris. Tu nous manque à tous beau frère… Courage à ma soeur et leur bébé… 💔

soret
soret
23/09/2022 20:56

moi aussi, j’ai été condamné à 6 mois de sursis suite à l’interpellation d’un individu qui frappé sa mére et demi-soeur, il y a 25 ans suite à une mésentante entre supérieur et justice, c’est toujours en bas de l’échelle qui paie, cela ne change pas.

zebut le bel
zebut le bel
23/09/2022 11:40

Le “suicide” ,ça fait du tort à la police ou la gendarmerie .Les “racailles” vont penser que la “police” est faible et, peut être atteinte psychologiquement .Il faut des “cellules ” pour les aider et, les écouter ,faut que la “police” parle de ses problèmes à quelqu’un qui n’est pas dans la “fonction” mais, qui connait les mécanismes “psychologiques” .Faut que l’état s’y mêle pour tout les “préposés aux suicides” de France !!!

zebut le bel
zebut le bel
23/09/2022 11:35

Arrêtez de vous focaliser sur des “suicides” !Si les “flics” se suicident ,c’est aussi parce qu’ils n’arrivent pas a évacuer tout le stress accumulé lors d’opérations “mouvementées” ,peut-être aussi qu’ils sont pas fait pour gérer l’ordre publique et, qu’ils croyaient à tort qu’ils allaient chassé du “méchants” !!!Peut-être aussi,les “formations” sont trop courtes en France par rapport à l’Allemagne qui intègre la “désescalade de la violence” dans leur formation.

ESTEB
ESTEB
22/09/2022 14:47

IL A FAIT SON TRAVAIL……………….IL EST SANCTIONNé……..UNE HONTE!!!!!!!!!!!!!!

Mary
Mary
22/09/2022 13:57

Karim est mort de chagrin devant l’injustice, pour avoir fait son travail.
C’est révoltant au-delà des mots.
Il va bien falloir que cela cesse.

Inscrivez-vous et recevez nos emails