Meurthe-et-Moselle : Une patrouille de police visée par des tirs d’arme à feu. Un policier blessé.

Kevin.B @Commons.Wikimedia

Une patrouille de police a été prise pour cible ce samedi 10 septembre à Pont-à-Mousson, en Meurthe-et-Moselle.

Les faits sont survenus aux alentours de 22 heures. Alors qu’ils se trouvent à proximité d’un camp de ferrailleur, leur véhicule va être la cible de tirs d’arme à feu. Le pare-brise de la voiture a explosé.

Comme l’a expliqué le syndicat Option Nuit, l’un de leur collègue a été blessé. Le syndicat précise que le pronostic vital du fonctionnaire n’est pas engagé.

Les policiers ont réussi à prendre la fuite à pied. Selon les informations de France Bleu, des renforts de la BAC de Nancy et Metz ont immédiatement été envoyés sur place. On ne sait pas encore si des interpellations ont été réalisées. Une enquête a été ouverte.

Vous appréciez nos articles ? Envoyez-nous de la Force en vous abonnant ! Profitez également d’avantages exclusifs ! Sans vous, nous disparaîtrons ! MERCI pour votre aide ! 

S'ABONNER

Pour nous Soutenir !
2 /mois
  • Soutenir le Site
  • Naviguez sans Publicité
  • 10% de Réduction sur la Boutique
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
mbrs
mbrs
Hors Ligne
11/09/2022 15:33

Pont-à-Mousson ou Beyrouth ???

Mary
Mary
Hors Ligne
11/09/2022 14:51

En voulant nous priver de nos gardiens, c’est aussi nous qu’ils visent, nous ne sommes pas dupes.
Protégez-vous, policiers, gendarmes, nous sommes à vos côtés. Nous avons des enfants qui sont parmi vous.

larouille
larouille
Hors Ligne
11/09/2022 13:11

De telles scènes sont logiques puisque toutes ces ordures savent parfaitement qu’en cas de “pépin” elles ne risquent rien et que seuls les policiers seront mis en examen.
Notre pauvre France se dirige tout droit vers le chaos.
Les gouvernants actuels auront à répondre de leurs négligences notoires.

Virginie
Virginie
Hors Ligne
11/09/2022 11:56

Mes collègues se font tirer dessus et partent en courant pour protéger leurs vies. Les agresseurs seront remis en liberté après 24/48 h de GAV et avec une convocation devant le tribunal c’est ça ou comme à Carcassonne ils auront des excuses pour avoir été dérangés pendant leur trafic.
Accrochez-vous les collègues le temps viendra ou les verres en bois des magistrats finiront par sauter

PETER
PETER
Hors Ligne
11/09/2022 11:32

toujours les memes avec zero sanctions bien sur;

S'ABONNER

Pour nous Soutenir !
2 /mois
  • Soutenir le Site
  • Naviguez sans Publicité
  • 10% de Réduction sur la Boutique

Inscrivez-vous et recevez nos emails

Testez GRATUITEMENT notre Abonnement de SOUTIEN !

Profitez d'avantages exclusifs sur le site