Photo de montagne

Courses-poursuites : Les policiers anglais ne passent pas par quatre chemins pour stopper les délinquants de la route. Regardez

Capture vidéo TF1
Capture vidéo TF1

Depuis 2018 les policiers londoniens ont la possibilité d’employer une nouvelle technique d’interpellation de délinquants. Le contact tactique” ou “tampon”.

Cela peut paraître choquant pour certains mais au moins, cela dissuade de prendre la fuite à la vue d’un contrôle de police. Depuis 2018, les forces de l’ordre utilisent en effet une technique étonnante mais efficace. Le “contact tactique” ou “tampon”.

Le nom donne déjà une bonne indication sur la nature de la manoeuvre. Cette dernière est simple : il s’agit de percuter un deux-roues conduit par un délinquant, afin de faire chuter son ou ses occupant(s). « À la différence d’une voiture ou d’une fourgonnette, les deux-roues sont instables, rappelle Peter Kirkham, ancien inspecteur en chef de la Metropolitan Police de Londres, à TF1Le moindre petit contact peut les renverser et permettre l’arrestation du conducteur. Les policiers cherchent donc à le faire, à faible allure. »

“Vous n’allez bien sûr pas écraser quelqu’un, assure l’interlocuteur. Les policiers font en sorte d’utiliser cette technique de façon à causer le moins de blessures possibles. Ce dernier admet toutefois que cela peut causer des blessures, oui. Mais c’est aussi le cas d’une matraque, du gaz ou d’un taser” .

Par ailleurs, les manœuvres sont autorisées même si le délinquant n’a pas de casque. En effet, par le passé, cette manoeuvre devait être appliquée sur des hors-la-loi portant un casque. Ces derniers se sont donc mis à rouler sans, afin d’y échapper. La police a réagi, en autorisant ses membres à percuter les suspects évoluant sans cette protection.

La méthode divise mais elle a toutefois fait ses preuves. Entre 2017 et fin 2018, année de sa mise en place, le nombre de délits à scooter à Londres a chuté de 36%. On en répertoriait 12 419 en 2018, contre 19 455 l’année précédente.

En France, les forces de l’ordre n’ont pas le droit d’engager des courses-poursuites avec les personnes prises en flagrant délit de rodéo urbain, par exemple. Avec une exception toutefois, lorsqu’un crime de sang est constaté.

Pensez-vous que la France devrait procéder à ce genre d’interpellation ? Commentez, Soutenez !

⬇️ COMMENTER ⬇️

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

11 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

⬇️ SOUTENIR ⬇️

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails