fbpx
Photo de montagne

Dijon : 65 Tags anti-police et anti-justice inscrits sur les murs de la ville

Exemple des tags répertoriés par la préfecture - DR
Exemple des tags répertoriés par la préfecture - DR

Le préfet s’indigne de cette flopée d’inscriptions laissait sur les murs de Dijon après la manifestation de jeudi contre la “bétonisation” de la ville. Cette dernière a réuni environ 400 personnes. 65 tags ont été dénombrés.

“Flic violeur assassin”, “Feu à Suquet” (le nom de la place où se situe le commissariat-NDLR), “Les prisons en feu, les matons au milieu” ou encore “1 OPJ (officier de police judiciaire) 2 coups de fusil, un proc 3 coups de Glock (pistolet)”: au total 65 graffitis et inscriptions d’appel à la haine, et au meurtre explique France Bleu.

“S’ils ne sont pas de nature à atteindre les fonctionnaires de police qui s’engagent avec fierté au quotidien pour assurer la sécurité de la population et remplissent leurs missions avec un grand sens du professionnalisme, ils tranchent en revanche avec l’image d’honorabilité que ce collectif entend véhiculer auprès des Dijonnais” écrit le préfet Fabien Sudry dans un communiqué.

Exemple des tags répertoriés par la préfecture - DR
Exemple des tags répertoriés par la préfecture – DR

“Je condamne avec la plus grande fermeté ces propos et renouvelle son total soutien à l’ensemble des forces de l’ordre et des fonctionnaires chargés d’assurer, sur l’ensemble du territoire et 365 jours par an, la sécurité de la population et de lutter contre la criminalité” conclut le représentant de l’Etat.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails