Photo de montagne

Prison : Nouvelles lettres de Cédric Jubillar, énième coup de bluff ?

affaire Jubillar
Cédric Jubillar et sa nouvelle compagne

Cédric Jubillar, principal suspect dans la disparition et le meurtre de son épouse Delphine, a envoyé récemment deux lettres à sa nouvelle compagne Séverine.

Incarcéré au centre pénitentiaire de Toulouse-Seysses, Cédric Jubillar sait parfaitement que chaque courrier qu’il envoie est ouvert, lu et disséqué par les juges. Le peintre plaquiste a donc envoyé deux nouvelles missives à sa compagne que La Dépêche a pu consulter.

Celui-ci fait volte-face en se disant « désolé » pour la garde à vue qu’a subie Séverine, le 15 décembre dernier pour « complicité de recel de cadavre ». « J’ai raconté n’importe quoi à n’importe qui, écrit-il. Maintenant plus de blablotage avec personne, je te le promets… ». Il explique qu’il regrette ses déclarations faites à son ex-voisin de cellule. Il dit avoir été « naïf » et reconnaît s’être « fait avoir » en racontant avoir enterré Delphine « dans la ferme qui a brûlé ».

Le quotidien régional se demande si c’est un énième coup de bluff de Cédric Jubillar ou s’il s’agit de véritables morceaux de sincérité… Concernant le codétenu à qui il aurait fait ces révélations, il explique dans l’une de ses lettres « Marco fait partie des personnes qui m’ont b…, à tous les deux, avec de faux témoignages voilà pourquoi tu as été en garde à vue. On ne peut avoir confiance en personne […] Il te faut porthé plinte (sic !) contre lui pour dénonciation calomnieuse […] Je lui avais donné ton numéro de téléphone c’était pour une fois dehors que l’on aille boire un verre mais au final il s’en est servi pour autre chose ».

Cédric Jubillar évoque également « une enquête sans avancée majeure ». « Je me demande si les gendarmes travaillent toujours sur la disparition de ma femme ou si c’est déjà bouclé pour eux ». Des déclarations à prendre avec des pincettes donc… Les gendarmes sot toujours à la recherche du corps de Delphine Jubillar, disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020.

N’hésitez pas à commenter nos articles ! Vous pouvez également nous soutenir par un don en cliquant ici ! C’est votre soutien qui nous permettra de continuer à vous informer et à soutenir les Forces de l’Ordre. (sans votre aide, nous disparaîtrons) MERCI !

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails

Faire un SIMPLE Don

Sans votre aide, nous disparaîtrons ! MERCI de nous aidez à vous informer !

Faire un DOn mensuel