Photo de montagne

Après 7 suicides dans la police, les syndicats et associations seront reçus

suicide policier
© SICoP - Police nationale Twitter : @PoliceNationale

Ce 19 janvier, sept policiers se sont donnés la mort depuis le début de l’année. Frédéric Veaux, le directeur général de la police recevra les syndicats et les associations jeudi et vendredi après-midi.

Rien que ce mardi, il y a eu deux suicides supplémentaires de policiers à Lille et à Strasbourg

Selon Linda Kebbab, déléguée nationale Unité SGP FO, la police nationale “ignore toujours nos propositions pour aider nos collègues à sortir de l’entonnoir de la douleur psychique”. Pour elle, “les facteurs de souffrance sont ignorés même et surtout quand ils sont professionnels. Les lanceurs d’alerte et les policiers harcelés victimes de l’omerta systémique sont sanctionnés”, regrette-t-elle.

“Les procédures sont longues et fastidieuses pour faire reconnaître les déviances d’un système dont les outils d’alertes, de prévention, sont trop faibles”, renchérit Grégory Joron, secrétaire général Unité SGP POLICE, “Ni fatalité,ni résignation. L’humain doit être au cœur du débat”, insiste-t-il sur son compte Twitter.

Si vous avez besoin d’aide, si vous êtes inquiet ou si vous êtes confronté au suicide d’un membre de votre entourage, vous pouvez joindre le 3114 24h/24 et 7 jours/7. La ligne Suicide écoute est également joignable au 01 45 39 40 00. D’autres informations sont également disponibles sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé.

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails