Photo de montagne

Hauts-de-France : Une femme jugée aux assises pour le viol et le meurtre de sa mère, avec son compagnon

Palais de justice de Douai Wikimedia Commons @Velvet

La cour d’assises du nord juge un couple pour un meurtre, précédé de viol et actes de barbarie à partir de ce lundi.

Les faits atroces, remontent à la nuit du 25 au 26 juillet 2017 à Roubaix, dans les Hauts-de-France. Comme le relate La Voix-du-Nord, le corps de Catherine Dewyndt, 58 ans, est retrouvé deux jours plus tard avec de nombreuses traces de coups. Elle serait morte asphyxiée en régurgitant. L’autopsie révèle également des sévices sexuels.

La personne soupçonnée de ce meurtre n’est autre que sa fille, Marina P., âgée de 24 ans. Elle en avait 20 à l’époque des faits. C’est elle qui alerte la police. Elle explique aux forces de l’ordre que sa mère s’est suicidée. La victime pèse 40 kilos au moment du drame. C’est une femme minée par l’alcool.

Après avoir changé plusieurs fois de version, Marina évoque une vengeance. Elle raconte avoir agressé et torturé sa mère car celle-ci l’a sexuellement abusée lorsqu’elle était enfant. Son compagnon, Sullivan V., est également placé en garde à vue. Il changera plusieurs fois de version lui aussi et se présente au procès en affirmant qu’il n’a rien fait.

Marina explique en garde à vue qu’elle est la seule responsable et reconnaît les viols et les brûlures à l’eau bouillante. Mais lors de l’instruction elle affirme que son compagnon est le commanditaire de l’agression et l’auteur des viols. Elle laisse entendre qu’elle a agi sous l’emprise de cet homme à la réputation d’être agressif sinon violent.

Le couple est jugé au palais de justice de Douai à partir de ce lundi. Le verdict est attendu jeudi.

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails