Photo de montagne

🇫🇷 Arles : Craignant pour sa vie, un parrain corse demande l’annulation d’un livre depuis la prison

Maison Centrale d'Arles
©️ACTUPenit

Jean-Luc Germani, une des figures du grand banditisme corse, demande le retrait d’un livre depuis sa cellule de la maison centrale d’Arles. 

Craignant pour sa vie Jean-Luc Germani, figure du banditisme corse, incarcéré à Arles, demande au tribunal judiciaire de Paris de faire annuler un chapitre sur lequel figure des retranscriptions de ses conversations en prison. Il a demandé l’interdiction de parution de « Vendetta », un livre sur le banditisme corse, qui rapporte notamment des conversations qu’il a eu en détention et qui mettrait sa vie en danger. Comme le relate 20 Minutes, son avocate explique que ” la parution du livre serait désastreuse pour son client ” avant de poursuivre “c’est peut-être un voyou mais sa vie mérite d’être protégée”.

Me Cohen estime qu’il est fort probable que les écoutes soient annulées en raison de l’illégalité ce celle-ci. Les auditrices du livre, les journalistes Violette Lazard et Marion Galland, ont à la demande d’un juge, retranscrit des conversations enregistrées depuis des micros dissimulés dans la cellule du détenu à la prison des Baumettes.

Selon son avocate, Jean-Luc Germani parle beaucoup, ce qui serait susceptible de mettre sa vie en danger. Des noms de politiques, d’hommes d’affaires sont évoqués. Il est également question de projets de malversation. Elle demande également si les journalistes sont habilitées à retranscrire des écoutes issues la sonorisation d’une cellule et estime qu il ya eu “violation de vie privée et violation de domicile”, en l’occurence la cellule de Jean-Luc Germani à la prison Marseillaise.

 

 

 

 

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails