Photo de montagne

🔴 Mort d’Élisa Pilarski : Son compagnon aurait menti

Capture Facebook

Élisa Pilarski avait été admise à l’hôpital quelques mois avant sa mort. Ce jour-là,  son compagnon avait affirmé qu’il s’agissait d’une blessure causée par un chat, mais les éléments semblent désigner leurs chien Curtis, suspect dans sa mort.

La jeune femme enceinte dont le corps a été retrouvé dans la forêt de Retz dans l’Aisne le 16 novembre dernier était accompagnée ce jour-là par son chien Curtis. Au même moment, une chasse à courre avait lieu dans cette forêt.

L’enquête est toujours en cours afin de déterminer les circonstances de sa mort, Elisa Pilarski ayant succombé des suites de morsures, l’intégralité des chiens présents sont suspects et des prélèvements ADN ont été effectués sur chacun, au total 67.

Mais des éléments troublants orientent de plus en plus les enquêteurs vers la probable culpabilité de son propre chien Curtis rapporte le journal Midi Libre . Son maître Christophe Ellul aurait menti sur certains faits afin de protéger le chien qui serait interdit en France.

C’est cette blessure sur la main de la victime, des mois avant le drame, qui pose question. En mai 2019, Elisa Pilarski avait été admise à l’hôpital et avait été soignée. Son compagnon avait alors affirmé qu’il s’agissait d’une morsure de chat et non de chien..

Mais d’après des témoignages, il ne s’agirait pas du tout d’une morsure de chat. Ce serait le chien Curtis à lorgnes de la morsure. De plus, selon des médecins et des vétérinaires qui ont vu la photo de la morsure,  il ne peut s’agir d’une morsure de chat, mais bien de celle d’un chien.

Par ailleurs, des SMS envoyés par son compagnon datés du 14 mai précisent : “J’ai menti, j’ai dit que le chat était vacciné. On doit appeler le centre anti-rage, l’infection est trop importante, elle doit rester trois jours à l’hôpital” et “Elle voulait sauver la chatte, si c’était à refaire elle recommencerait.

L'un des SMS montré dans l'émission sur RMC datant de mai 2019.
L’un des SMS montré dans l’émission sur RMC datant de mai 2019. – CAPTURE – RMC

Christophe Ellul a-t-il voulu protéger le chien au moment de la morsure et après le drame ? D’autant plus que Curtis pourrait être un chien interdit en France.

L’émission Sept à Huit avait précisé que Curtis n’apparaît pas dans le registre officiel d’identification des chiens en France et n’a aucun papier en règle.

L’enquête est toujours en cours, les résultats ADN sont attendus pour juin et les empreintes des morsures pourraient éclairer sur les circonstances de la mort de la jeune femme. Curtis comme les autres chiens sont encore suspects et aucune piste n’est écartée.

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails