fbpx
Photo de montagne

🇫🇷 Multiples incidents dans des prisons du nord de la France pendant les fêtes de Noël occasionnant plusieurs blessés côté surveillants pénitentiaires

Barbelés
illustration prison

Pendant les périodes de fêtes en général, les détenus dans les prisons françaises sont plus difficiles à gérer. C’était visiblement le cas au centre pénitentiaire de Beauvais et au centre de détention de Longuenesse pendant la période de Noël. De nombreux incidents ont été évoqués par les syndicats avec comme élément commun les projections de colis venant de l’extérieur.

À Beauvais pour commencer, le dimanche 29 décembre, les surveillants ont compté plus de 30 colis, de quoi arroser les détenus présents dans la cour de promenade d’alcool, de nourriture, de drogues, d’armes, de téléphones portables et même de feux d’artifice. Au moment de remonter en cellules, les détenus ont bloqué les promenades, refusant de bouger. Les surveillants devront intervenir en force pour réintégrer l’intégralité des détenus en cellule.

À Longuenesse, les surveillant ont terminé à l’hôpital.

Après des dizaines de projections, les détenus ont également refusé de rentrer et ont bloqué les portes des cours avec des câbles de télévisions et différents objets. Les surveillants interviendront en nombre afin de rétablir l’ordre au sein de l’établissement. Deux détenus repérés comme meneurs seront placés au quartier disciplinaire.

Mais les deux hommes, mécontents d’avoir été choisi, ne se sont pas laissé faire. Après avoir craché sur les agents, ils ont chacun leur tour simulé une tentative de suicide afin que les agents interviennent en cellule pour leur porter secours.

C’est à ce moment-là que les détenus ont frappé les fonctionnaires. Un officier a reçu des coups de pied au niveau de la tête. Ensuite un premier surveillant s’en sortira avec 2 jours d’ITT, deux agents auront 2 et 4 jours d’ITT. plusieurs autres fonctionnaires s’en sortiront avec de multiples contusions. Sources Syndicale 1, 2.

 

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails