🇫🇷 Paris : Ils allaient faire exploser la tour Eiffel. Les policiers interviennent avant le drame

Tour Effeil Pixnio
illustration Pixnio

Tout a commencĂ© quand Sara 16 ans a rencontrĂ© Thomas 20 ans sur un site de rencontres destinĂ© Ă  la communautĂ© musulmane. Ils sont tous les deux convertis Ă  l’islam.

Rapidement le couple se forme et le jeune homme s’installe dans un box de garage au-dessous de l’appartement de Sara. Ils envisagent mĂŞme de se marier rapidement. Le 11 fĂ©vrier 2017, ils publient, dans un mĂ©lange de tradition et de modernitĂ©, une annonce sur Facebook afin de trouver un tuteur rapporte Le Parisien.

C’est Ă  ce moment-lĂ  qu’un engrenage mortifère s’est mis en place. Les plans du couple se sont prĂ©cisĂ©s. Thomas devait se faire exploser Ă  la tour Eiffel pendant que Sara partirait Ă©migrer dans un pays musulman en tant que veuve de martyr.

Des repĂ©rages avaient Ă©tĂ© effectuĂ©s par Thomas. Le couple avait aussi Ă©tĂ© aperçu par les enquĂŞteurs Ă  Montpellier en train d’acheter un verre doseur, de l’acĂ©tone et de l’eau oxygĂ©nĂ©e.

Le projet se concrĂ©tisait, c’est pourquoi les forces de l’ordre sont intervenues dans l’appartement. Ils ont dĂ©couvert 71 grammes de TATP dĂ©jĂ  fabriquĂ©, de quoi provoquer des blessures importantes dans un rayon de quelques dizaines de mètres. Au vu des composants sur place, Thomas pouvait rapidement fabriquer d’autres charges.

Le couple a Ă©tĂ© placĂ© en garde Ă  vue. Sara a tout expliquĂ© aux enquĂŞteurs. “Thomas devait tuer des gens sur Paris“. Elle avoue mĂŞme ĂŞtre fière de ce qu’il allait faire. Ă€ savoir, faire exploser la tour Eiffel.

Le couple aurait même envisagé de recruter neuf autres assaillants afin de porter un coup fatal au monument.

Un devait grimper sur les pieds, un autre devait lancer de la fumĂ©e pour dĂ©tourner l’attention, un autre devait tirer sur les militaires qui intervenaient” explique Sara. Pendant qu’elle, devait ĂŞtre rapatriĂ©e chez des “Soeurs” puis prendre la fuite Ă  l’Ă©tranger.

Thomas lui affirme avoir monté le projet par amour pour Sara. Mis en examen, le couple risque 30 ans de réclusion criminelle.

[social_warfare]

Commentez nos articles ! Vous voulez nous soutenir ? Nous avons besoin d’aide ! MERCI !

Inscrivez-vous et recevez nos emails