fbpx
Photo de montagne

🇫🇷 Rouen : Les détenus se sont vus mourir et portent plainte suite à l’incendie de l’usine Lubrizol

Capture Google Map

Suite à l’incendie de l’usine Lubrizol, la maison d’arrêt de Rouen avait été placé en “plan blanc”. La prison se trouve effectivement a quelques centaines de mètres de l’usine.

Les détenus avaient été confinés, cependant depuis l’incendie, ils sont nombreux à présenter des symptômes de stress important et de déshydratation. L’administration pénitentiaire a indiqué que des bouteilles d’eau avaient été distribuées et que le service médical était très présent sur place.

Plusieurs détenus décrivent une atmosphère étouffante et une forte odeur désagréable. Au sein de la maison d’arrêt. Les détenus du quartier de semi-liberté ont été réveillés très tôt dans la nuit. Ils ont pensé que la station-service située à côté de la prison avait explosé. “Ils se sont vus mourir” précise leur avocate au journal LCI.

L’avocat, Me Massardier a déposé un référé devant le tribunal administratif pour que des tests soient effectués à l’intérieur de la maison d’arrêt. Selon elle, l’établissement n’a pas été aéré. Le président du tribunal a estimé qu’il n’y avait pas d’urgence.

Des dizaines de plaintes ont été déposées.

Du côté des surveillants, aucun arrêt-maladie n’a été constaté selon l’administration pénitentiaire.

 

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails