Photo de montagne

🇫🇷 Guyane : Libérés en 2039 et 2052, deux détenus de la prison décident de passer à l’acte !

Barbelés
illustration prison

Suite à la découverte d’un projet d’agression à main armée envers un membre de l’encadrement du centre pénitentiaire de Guyane, une fouille de cellules a permis la découverte d’un début de percement du mur de deux cellules de la prison.

En effet, les cellules étaient occupées par des détenus condamnés à de très longues peines pour des faits d’une extrême gravité. Leurs dates de libération sont 2039 pour l’un et 2052 pour l’autre. L’un d’entre eux s’est déjà évadé par deux fois des établissements des Antilles.

Comme l’expliquent les syndicats de l’établissement, Ce sont les surveillants des équipes de sécurité pénitentiaire (ESP) qui vont découvrir “ces débuts de percement savamment camouflés” et éviter ainsi cette double évasion.

N’hésitez pas à commenter nos articles ! Vous pouvez également nous soutenir par un don. C’est votre soutien qui nous permettra de continuer à vous informer et à soutenir les Forces de l’Ordre. (sans votre aide, nous disparaîtrons) MERCI !

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails

Faire un Don de Soutien

Sans votre aide, nous disparaîtrons ! MERCI de nous aidez à vous informer !