Photo de montagne

🇫🇷 Angers: Un surveillant frappe un détenu de la prison et risque la révocation

Ce mardi, un surveillant de la maison d’arrêt d’Angers était jugé devant le tribunal correctionnel pour avoir frappé un détenu lors d’une extraction médicale dans la nuit du 23 février dernier.

Comme le relate Ouest-France cette nuit là, un détenu doit être escorté au CHU d’Angers après deux crises d’épilepsie dans sa cellule. Plusieurs épisodes de coups et d’insultes se succèdent. Le détenu est plaqué contre le mur, dans un couloir du CHU, sous les yeux ébahis d’une infirmière qui n’en revient pas. Puis dans le taxi du retour, où le chauffeur entend le bruit des coups, claques ou coups de poing.

Comme l’explique le surveillant au tribunal, « Je ne voulais pas faire cette extraction, je n’étais pas apte à y aller. » « On a tous des problèmes, de santé, financiers. Je fais mon travail, c’est alimentaire. » « Ce que j’ai fait dans la voiture, c’était inadmissible. Pardon, excusez-moi, j’ai totalement perdu mon sang-froid ce jour-là. » Pour la directrice de l’établissement, le surveillant est « Tendu, avec la haine de son travail et de la population carcérale. » La procureur requiert quatre mois avec sursis, interdiction définitive d’exercer toute fonction publique. Le délibéré sera rendu le 25 juin prochain.

N’hésitez pas à commenter nos articles ! Vous pouvez également nous soutenir par un don en cliquant ici ! C’est votre soutien qui nous permettra de continuer à vous informer et à soutenir les Forces de l’Ordre. (sans votre aide, nous disparaîtrons) MERCI !

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails

Faire un SIMPLE Don

Sans votre aide, nous disparaîtrons ! MERCI de nous aidez à vous informer !

Faire un DOn mensuel