Photo de montagne

🇫🇷 Laval: Un surveillant condamné pour avoir touché les parties génitales de ses collègues

Un Premier-surveillant de la maison d’arrêt de Laval a été condamné devant le tribunal correctionnel à 3 mois de prison avec sursis et à verser 600 € de dommages-intérêts à sa victime, l’un de ses collègues surveillants. L’homme de 44 ans s’était pourvu en cassation. 

Le fonctionnaire était accusé d’avoir pincé la poitrine, touché les parties génitales par-dessus le pantalon et lécher le visage de certains de ses collègues. L’affaire avait débuté en juin 2014, avec la plainte d’un surveillant. Des faits qui rappelaient étrangement ce qu’il s’était passé en février de la même année, à savoir, ce même Premier-surveillant avait léché le visage d’un de ses collègues. Ce dernier crie au complot et évoque un conflit syndical. En janvier 2015, un autre surveillant affirme avoir vu le chef pincer à nouveau le premier plaignant.

Le tribunal correctionnel l’avait condamné à 3 mois de prison avec sursis et à verser 600 € de dommages-intérêts au surveillant en septembre 2016. La Cour de cassation vient de rejeter le pourvoi du Premier-surveillant et a maintenu les différentes peines. Ouest France

N’hésitez pas à commenter nos articles ! Vous pouvez également nous soutenir par un don. C’est votre soutien qui nous permettra de continuer à vous informer et à soutenir les Forces de l’Ordre. (sans votre aide, nous disparaîtrons) MERCI !

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails

Faire un Don de Soutien

Sans votre aide, nous disparaîtrons ! MERCI de nous aidez à vous informer !