Photo de montagne

🇫🇷 Fleury-Mérogis : Nouvelle vague de sanctions suite au blocage de janvier

C’est une véritable hécatombe selon le syndicaliste Force Ouvrière qui dénonce les sanctions qui viennent de s’abattre sur les agents de Fleury-Mérogis.

Elles font suite au blocage de l’établissement en janvier dernier. Cette fois ce sont des sanctions de mise à pied ferme qui tombent. Une centaine de jours prononcés contre les surveillants qui subissent leurs deuxièmes sanctions après la première retenue sur salaire de ce printemps.

À Fleury-Mérogis, la mobilisation avait été tendue. Le 18 janvier, 300 agents étaient mobilisés devant les portes de l’établissement. Ils ont été chargés par les CRS et aspergés de gaz lacrymogène. Ce jour-là, l’ERIS de Paris devait se rendre sur place pour gérer une mutinerie.

3.000 agents auraient été sanctionnés au niveau national selon l’administration pénitentiaire. Les agents auraient empêché les forces de l’ordre de la police nationale et de la gendarmerie d’entrer dans les établissements pour aider au maintien de l’ordre pour cause de sous-effectif. Le Parisien

N’hésitez pas à commenter nos articles ! Vous pouvez également nous soutenir par un don. C’est votre soutien qui nous permettra de continuer à vous informer et à soutenir les Forces de l’Ordre. (sans votre aide, nous disparaîtrons) MERCI !

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails