🇫🇷 Metz: Selon son avocat, la peine du détenu est disproportionnée

Un dĂ©tenu du centre pĂ©nitentaire de Metz, a Ă©tĂ© jugĂ© en comparution immĂ©diate ce lundi, pour possession d’un tĂ©lĂ©phone portable en dĂ©tention. 

L’homme n’a pas niĂ© les faits, “Je suis Ă  600 km de chez moi, je n’ai pas de parloir. Je sais que je prenais un risque et je suis lĂ  pour l’assumer”. Le tribunal correctionnel de Metz le condamne Ă  six mois de prison supplĂ©mentaire. Son avocat ne comprend pas. Il a dans un premier temps demandĂ© la nullitĂ© de la procĂ©dure. « Parce que, contrairement Ă  la loi, le parquet n’a pas pu recueillir les dĂ©clarations du prĂ©venu car il comparaissait alors sans l’assistance d’un avocat. On lui a donc juste imposĂ© le droit de se taire. »

Pourquoi un tel acharnement ? Le prévenu a été suspecté dans l’affaire de la tentative d’attentat de la cathédrale de Strasbourg. « Affaire dans laquelle ils ont cherché, cherché, cherché et n’ont rien trouvé. Il a totalement été mis hors de cause pour des faits de terrorisme », rappelle son avocat, « le cauchemar continue. On le soupçonne toujours d’être un terroriste ». Ce dernier a déjà annoncé qu’il allait faire appel de cette décision. Le Républicain Lorrain

Commentez nos articles ! Vous voulez nous soutenir ? Nous avons besoin d’aide ! MERCI !

Inscrivez-vous et recevez nos emails