fbpx
Photo de montagne

🇫🇷 Metz-Queuleu : Un surveillant dénonce « l’horreur » au sein de la prison

Depuis qu’un premier détenu a parlé, les langues se sont déliées pour raconter ce qui se passe derrière les murs de la prison de Metz-Queuleu.

La nuit, les portes de cellule s’ouvrent brutalement, des hommes y rentrent et frappent des détenus pourtant placés en secteur protégé. Les détenus ciblés sont généralement en détention pour des actes à connotation sexuelle.

D’autres détenus osent aujourd’hui briser la loi du silence mais un nouveau témoignage, cette fois-ci d’un surveillant pénitentiaire souhaitant rester anonyme viens s’ajouter à la liste.

Il a écrit à l’Observatoire international des prisons.

“On sait que ces règlements de comptes ont lieu, tout le monde le sait”. “Depuis un peu plus de trois ans, l’ambiance ? C’est l’horreur”.

Le surveillant reconnaît que “des équipes de surveillants ouvrent les portes pour laisser des détenus en frapper d’autres”.

Un autre agent confirme, “les victimes n’ont pas le droit de voir le service médical. Certains détenus auxiliaires leur jettent la nourriture en pleine tête. Ils sont traités comme des chiens. Parfois je ne sais pas qui dirige la coursive, les surveillants ou certains détenus.

L’administration qui ne souhaite faire aucun commentaire sur cette situation a présenté certains faits au parquet de Metz. Le Républicain Lorrain.

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails