Photo de montagne

🇫🇷 Évasion et dysfonctionnements: Les limites de la privatisation dans les prisons

Cet été, évasions et dysfonctionnements se sont multipliés, montrant les limites de la privatisation du parc carcéral. 

L’Express a dans ses colonnes, recensé l’ensemble des problèmes que pose la gestion des établissements pénitentiaires dans des Partenariats Publics-Privé (PPP). L’ un des premiers problèmes évoqué, la conception même des dernières prisons, comme celle de Réau d’où Rédouane faïd a réussi à s’évader suite à une “série de dysfonctionnements”, selon le rapport du ministère de la Justice.

Un modèle prévoyant notamment que les détenus pour longues peines, potentiellement plus dangereux, soient incarcérés dans un quartier implanté au coeur même de centres pénitentiaires pourtant destinés aux prévenus et aux condamnés à de courtes peines. Pour les syndicats ,le même problème se poserait dans la prison de Condé-sur-Sarthe, inaugurée en 2013, et qui s’apprête à héberger un nouveau quartier destiné aux détenus radicalisés. “L’étanchéité y est purement physique, les détenus pourront communiquer par les fenêtres, alors que la priorité affichée était de les isoler”

Le journal y détaille également la facture colossale de cette gestion, les tensions pour les surveillants face notamment à la gestion des cantines ou encore la vétusté de certaines prisons. Retrouvez l’ensemble de ce reportage complet sur L’Express

N’hésitez pas à commenter nos articles ! Vous pouvez également nous soutenir par un don en cliquant ici ! C’est votre soutien qui nous permettra de continuer à vous informer et à soutenir les Forces de l’Ordre. (sans votre aide, nous disparaîtrons) MERCI !

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails

Faire un SIMPLE Don

Sans votre aide, nous disparaîtrons ! MERCI de nous aidez à vous informer !

Faire un DOn mensuel