fbpx
Photo de montagne

🇫🇷 Poitiers-Vivonne: Le surveillant incarcéré depuis le 12 juillet libéré sous contrôle judiciaire

Le surveillant soupçonné d’avoir introduit deux téléphones portables pour des détenus à la maison centrale de Saint-Martin-de-Ré et incarcéré à la prison de Poitiers-Vivonne le 12 juillet dernier a été libéré sous contrôle judiciaire. 

Jugé devant la Chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Poitiers, pour son avocate “Si on part du postulat qu’il est innocent, cette détention provisoire dans les conditions actuelles, avec une cellule spartiate, est d’une violence inouïe. Il nie farouchement les faits depuis l’origine. Je ne suis pas étonnée que vous ayez si rapidement une demande de remise en liberté. Ce placement en détention provisoire n’est pas justifié, placez-le sous contrôle judiciaire.”

Ayant été condamné en 2004, pour usage de stupéfiants en Guadeloupe, cela avait renforcé la suspicion autour de l’introduction des téléphones dans la prison de Saint-Martin-de-Ré par le fonctionnaire. La Nouvelle République

 

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails