Photo de montagne

🇫🇷 Le secrétaire général du syndicat UFAP réclame des révocations suite à l’accueil de surveillants

Suite à l’accueil des surveillants de la Maison Centrale de Saint-Martin-de-Ré réservé à Jean-François Forget, Secrétaire Général du syndicat UFAP (union fédérale autonome pénitentiaire), ce dernier aurait selon le journal sudouest demandé des sanctions voir des révocations à l’encontre des surveillants.

Jean-François Forget avait vu sa voiture recevoir œufs, farine et algues… “Que du bio” avaient déclaré les surveillants mécontents, ainsi qu’une paire de chaussures, en signe de protestation pour signifier leur mécontentement à la suite de la signature du protocole d’accord par l’Ufap en janvier. Il aurait voulu porter plainte à la gendarmerie de Saint-Martin-de-Ré mais, après le lavage demandé par les gendarmes pour constatation, il s’est avéré que la voiture n’avait subi aucun dommage.

Malgré tout, un premier surveillant a été convoqué par la direction pour sanctions. D’autres devraient suivre, les caméras de surveillance ont parlé.

Jean-François Forget est en pleine tournée des établissements pénitentiaires, en vue, sans doute, des élections syndicales de fin d’année. Mais plusieurs incidents émaillent son parcours. Il s’est vu interdire l’accés à la maison d’arrêt de Borgo la semaine dernière et ce lundi, à Oermingen le premier secrétaire s’est heurter à une vingtaine de surveillants en colère qui l’interpellaient notamment sur le fait de ne pas avoir négocié la levée des sanctions avant la signature du protocole d’accord.

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails