Haute-Marne : Un agriculteur séquestre son vétérinaire et menace de le tuer

© Kevin Bonkendorf Photographie

Un agriculteur a séquestré son vétérinaire dans la nuit de mardi à mercredi à Poulangny, en Haute-Marne avant d’appeler les gendarmes.

L’homme, âgé d’une cinquantaine d’années, a appelé la gendarmerie en expliquant qu’il détenait en otage son vétérinaire. Selon les informations d’Actu17, il menaçait de le tuer et de se suicider ensuite si le procureur de la République ne cédait pas à ses revendications.

Le quinquagénaire souhaite que le magistrat annule ses condamnations et lui restitue ses biens. Le Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN) est appelé en renfort. Mais le suspect est localisé sur la commune de Poulangy. Les militaires du Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie (PSIG) procède à son interpellation.

Le mis en cause révèle aux militaires qu’il a attaché la victime à un arbre dans la forêt de Fresnoy-en-Bassigny. Les forces de l’ordre se rendent rapidement sur place et libère le vétérinaire. Celui-ci est sain et sauf mais souffre d’hypothermie. Le suspect a quant à lui été placé en garde à vue. Il est déjà défavorablement connu de la justice.

Commentez nos articles ! Vous voulez nous soutenir ? Nous avons besoin d’aide ! MERCI !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
journaliste indep
journaliste indep
24/11/2022 11:15

Plusieurs informations ici sont fausses.
Il suffit de parler un peu aux locaux pour comprendre mieux la situation.
L’éleveur n’était absolument pas connu défavorablement de la justice, ceci est pure fake news a la mode “click bait”.
Plusieurs personnes ont déclarées que le vétérinaire encaissait des règlement de factures en espèces directement dans sa poche sans les enregistrer comptablement et longtemps après se permettait de les réclamer comme non payées aux clients…
L’éleveur n’avait pas a réagir ainsi c’est sur, mais bon….

Dernière modification le 3 jours il y a par journaliste indep
odile
odile
23/11/2022 16:51

Encore un drame de l’agriculture ! En-dehors de ces faits répréhensibles, nous ignorons ce qui a poussé cet homme à de telles extrémités. Tout de même, il y a trop de gens qui pètent les plombs, ça en devient ahurissant. Il semblerait que les confinements (!) covid ont rendu les gens intolérants à la frustration. Pire, l’autre en face de nous est devenu un ennemi suscptible de nous contaminer. Chez les jeunes notamment, l’abus de fictions jeux ou télé provoque une déshumanisation comme si les actes n’étaient pas “pour de vrai”…

Esteb
Esteb
23/11/2022 15:48

Il est mal barré…La clémence et le laxisme des juges c est pour les migrants et autres étrangers du sud dd la Méditerranée Lui il est français il va en prendre plein la figure

Inscrivez-vous et recevez nos emails