“Contrôle au faciès” : Un syndicat de police appelle tous les policiers à ne plus faire de contrôles d’identité suite aux déclarations d’Emmanuel Macron

Un syndicat de police appelle tous les policiers à ne plus faire de contrôles d’identité suite aux déclarations d’Emmanuel Macron lors de son interview sur Brut. 

A propos de l’évacuation brutale de la place de la République où s’étaient installés des migrants, Emmanuel Macron a considéré qu’il n’était “jamais normal d’avoir des comportements qui ne sont pas à la hauteur des attentes” mais a estimé qu’il “fallait enlever les tentes”.

Le président de la République a affirmé qu’il fallait regardé en face la question des contrôles au faciès. Car, “aujourd’hui, quand on a une couleur de peau qui n’est pas blanche, on est beaucoup plus contrôlé. On est identifié comme un facteur de problème et c’est insoutenable”, a-t-il regretté.

Comme le relate Jeanmarcmorandini.com, Il a promis le lancement en janvier d’une plateforme nationale de signalement des discriminations, gérée par l’Etat, le défenseur des droits et des associations. Les caméras-piétons pour les policiers seront parallèlement généralisées.

Pour le syndicat Alliance, il y a une “défiance de l’état vis-à-vis des policiers”. “Non la police n’est pas raciste et elle ne choisit pas sa délinquance.” Le syndicat “appelle dès maintenant tous les policiers à ne plus faire de contrôle d’identité”.

Commentez nos articles ! Vous voulez nous soutenir ? Nous avons besoin d’aide ! MERCI !

Sans votre aide, nous disparaîtrons ! 

C'est facile de nous aider ! Par un simple don, vous contribuez à l'évolution du site d'information et de Soutien aux Forces de l'Ordre. MERCI !

Inscrivez-vous et recevez nos emails