Photo de montagne

🇫🇷 Beauvais : après la manifestation des surveillants, place aux sanctions pécuniaires…

130 agents de la maison d’arrêt de Beauvais, et 20 autres de Liancourt vont subir des sanctions pécuniaires à la suite du mouvement de protestation de janvier 2018.

Pendant 12 jours de blocage, une épidémie avait secoué la pénitentiaire.

L’administration pénitentiaire a décidé de sanctionner tous les agents en arrêt-maladie pendant la grève.

Les 150 surveillants verront 1/30e de retenue de salaire par jour d’arrêt, soit une moyenne de 300 € pour cinq jours de maladie.

Le syndicat FO invite les agents à faire des recours hiérarchiques et, si ça n’aboutit pas, à se présenter devant le tribunal administratif.

Le Parisien

⬇️ COMMENTER ⬇️

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

⬇️ SOUTENIR ⬇️

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails