Photo de montagne

🇫🇷 Marseille: “Oh toi là-bas, avec le parasol jaune, tu rentres chez toi, ou on va s’occuper de ta femme”…

Réunis dans un collectif, ils sont désormais plus d’une centaine de “voisins des Baumettes” en colère. La cohabitation entre les habitants et les détenus est très compliquée.

Officiellement, la nouvelle prison devait “améliorer grandement les conditions de vie des détenus”, tout en “limitant les nuisances” pour le quartier, promettait l’APIJ, l’Agence publique pour l’immobilier de la justice, en novembre 2012.

Un habitant témoigne, alors que je déjeunais sur ma terrasse un détenu m’a menacé en ces termes : “Oh toi là-bas, avec le parasol jaune, tu rentres chez toi, ou on va s’occuper de ta femme”…

“Il est évident que les riverains sont plus exposés” aux nuisances, reconnaît Guillaume Piney, le nouveau directeur des Baumettes, auprès de l’AFP: “Ils n’inventent pas”.

Ce sont également des parloirs “sauvages” à toute heure de la nuit. Les riverains sont excédés.

Mais pas question d’occulter la vue depuis les fenêtres des cellules, ou d’interdire leur ouverture. Ce serait “contraire aux règles humanitaires de détention”, a expliqué M. Piney aux riverains.

Plus d’infos sur l’express

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails