Photo de montagne

🇫🇷 La réinsertion des détenus : quelle vie après la prison ?

La France est un mauvais élève en matière de dignité des condamnés. Elle a été condamnée à 17 reprises par la cour européenne des droits de l’homme pour ses prisons vétustes et surpeuplées. Le taux d’occupation des maisons d’arrêt est de 139%. La France enferme beaucoup et pour des peines de plus en plus longues.

Après des mois ou des années d’enfermement, il faut retrouver ses marques dans une société qui a évolué. Quelle vie après la prison ?  À leur sortie, les détenus n’ont souvent que quelques sous en poche. Souvent seuls, ils doivent se réinsérer et parfois, c’est la récidive.

L’Aprémis est une association de réinsertion des détenus à Amiens, conventionnée par l’Administration pénitentiaire. Créée par un juge de l’application des peines, il y a 30 ans, pour prévenir les “sorties sèches” et la récidive, elle a accompagné cette année 72 personnes en placement extérieur. Des personnes isolées et fragilisées.

C’est une mesure d’aménagement de peine pour les détenus proches de la sortie de prison ou ceux qui ont été condamnés à des peines inférieures à deux ans. Louis travaille dans son chantier d’insertion à Amiens. Son quotidien est tout de même contrôlé par l’association Aprémis mais la liberté est proche.

Voir les vidéos ici

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails